Flower Campings : « Nous devons aller chercher des néo-campeurs pour compenser la baisse d’activité »

L’hôtellerie de plein air à l’arrêt subit de plein fouet les effets du confinement. Entre inquiétude et adaptation, Florent Parnot, directeur de Flower Campings, premier réseau de campings franchisés en France et basé à Toulouse, analyse l’impact du coronavirus sur l’activité de ses adhérents et leurs perspectives. Entretien.

Florent Parnot, quel est l’impact de la crise sur le chiffre d’affaires des campings de la franchise ?

Les mois d’avril et de mai représentent en général 20% du chiffre d’affaires de l’année. Donc si les campings restent fermés jusqu’à fin mai, la baisse en 2020 sera au moins de 20%. À cela s’ajoute, ces dernières semaines, une réelle chute des réservations pour l’été. Ceci se traduit pour l’instant par une (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Flower-Camping-Nous-devons-aller-chercher-des-neo-campeurs-pour,28777