Futurapolis Planète, une édition « pour mieux comprendre le monde »

Oui, Futurapolis aura bien lieu au Quai des Savoirs à Toulouse, du jeudi 12 novembre au samedi 14 novembre. Mais, confinement oblige, le public sera invité à rester chez lui et à suivre les conférences en visio. Le programme fait la part belle aux invités prestigieux.

Au revoir Futurapolis et bienvenue à Futurapolis Planète ! Pour l’édition 2020 de son festival de l’innovation, le magazine Le Point réinvestit le Quai des Savoirs à Toulouse, en s’intéressant aux bouleversements provoqués par la crise actuelle. Futurapolis Planète rebat donc les cartes face aux incertitudes de demain. « C’est l’événement qui permet de mieux comprendre le monde », rappelle Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie, à l’occasion de la présentation à la presse. « Depuis des mois, nous parlons du Monde d’après. Mais pour cela, il faut créer du sens commun. Les conférences de cet événement aborderont tous ces sujets. »

Et en effet, si les questionnements évoluent, la recette, elle, ne change pas. Les conférences sont portées par des intervenants prestigieux : économistes, écrivains, chercheurs ou astronautes... Ils viennent prodiguer à Toulouse leur expertise et leur vision du monde... de demain. Ainsi, Anne Lauvergeon, fondatrice et présidente d’AL, s’interrogera sur le thème : "Les progrès technologiques sont-ils forcément un progrès ?" Axelle Lemaire, ancienne secrétaire d’Etat en charge du Numérique et de l’innovation, viendra débattre de la question écologique vue par les citoyens. Ou encore, une table ronde, vendredi 13 novembre, consacrée aux Océans, avec l’intervention de l’océanographe Catherine Jeandel, du navigateur français Kito de Pavant et de l’apnéiste Aurore Asso.

« À chaque fois, les sujets traiteront de l’action : qu’est-ce qu’on peut faire de manière très concrète pour faire avancer les choses », explique le directeur de la rédaction du Point , qui rappelle avec malice son proverbe africain préféré : « Celui qui n’a pas traversé ne se moque pas de celui que s’est noyé ». Traduction : « Toutes ces questions sont des défis qui nous attendent ». Et il y a même une table ronde sur le Monde d’ailleurs, avec pour thème "La grande saga Dune, où comment survivre sur une planète hostile", avec Pierre Bordage, grand écrivain de l’imaginaire français, et Roland Lehoucq, astrophysicien au département d’Astrophysique du CEA de Saclay, président des Utopiales.

Une factory grand public

Cette année, l’édition débutera avec la Factory. Initialement réservé aux professionnels, ce temps fort s’ouvre plus largement à des questions économiques, sociétales et environnementales qui, loin d’être théoriques, concernent les cheffes et chefs d’entreprise et, à travers eux, les citoyens, les consommateurs et les pouvoirs publics. « L’un des sujets les plus importants qui seront abordés sera celui de la RSE », précise ainsi Dominique Faure, vice-présidente de Toulouse Métropole. « Ce sujet, qui se trouve au coeur du mode de production de nos entreprises, s’élargit au grand public ainsi qu’à l’organisation de nos villes. Cela suppose de se réinventer, notamment pour produire différemment. » Pour cela, le prix Nobel d’économie Jean Tirole, président honoraire de Toulouse School of Economics, ouvrira les débats, rappelant que nous sommes « à la décennie des choix ».

Confinement oblige, Futurapolis Planète se tiendra donc au Quai des Savoirs de Toulouse, mais se déroulera exclusivement en digital et en visio-conférence. De quoi interroger le monde depuis son fauteuil, et sans masque.
M.V.

Sur la photo : le visuel de l’édition 2021 de Futurapolis Planète Toulouse

Agenda))

Futurapolis se déroule en Visio du jeudi 12 novembre au samedi 14 novembre. Inscription gratuite sur le site de Futurapolis.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Futurapolis-Planete-une-edition-pour-mieux-comprendre-le-Monde,29878