L’interview décalée de... Frédéric Rolland, GRDF

Publirédactionnel en partenariat avec

C’est en périphérie toulousaine, à Aussonne, que GRDF a lancé le tout premier test d’une pile à combustible dans une résidence gérée par un bailleur social. Frédéric Rolland, responsable du marché d’affaires du groupe dans le sud-ouest, est d’ailleurs le pilote stratégique d’un autre projet majeur : le développement du gaz naturel pour véhicules.

La première chose que vous faites en vous levant le matin.
Je prends une douche. Cela fait partie de mes petits rituels, comme le fait de prendre un café sitôt arrivé au bureau. Après, la journée peut commencer.

Le métier que vous auriez aimé exercer.
Pilote de ligne. Parce que j’ai lu « Le Petit Prince » (rires) mais pas seulement : les pilotes font partie des rares personnes qui ont la chance de contempler la Terre depuis le ciel et de voyager à travers le monde.

Le rêve qu’il vous reste à accomplir.
Il y en a beaucoup. Découvrir tous les continents que je n’ai pas pu visiter, mais aussi gravir un sommet en altitude. Je me suis promis de le faire.

La personnalité qui vous inspire.
De manière générale, toutes les personnes qui ont connu un destin exceptionnel, à l’image de Simone Veil, de son histoire personnelle, de ses combats qui ont inspiré ma génération.

Le lieu qui vous fait rêver.
Le Cratère du Ngorongoro, en Tanzanie. Je l’ai décou­vert lors de l’un de mes premiers voyages, il y a quinze ans. Ce parc naturel, avec ses animaux tout autour de nous, donne une impression magique d’Arche de Noé.

Si vous étiez un footballeur.
J’ai un énorme coup de coeur pour Juninho, qui était un extraordinaire tireur de coup-francs mais pas seu­lement. Le voir aujourd’hui de retour dans son ancien club démontre son état d’esprit.

Le sport, pour vous, c’est…
Avant tout de l’émotion. Elle se partage aussi bien en tant que spectateur qu’entre joueurs, même à modeste niveau.

La dernière chose que vous faites avant de vous coucher.
Je fais le tour des chambres pour m’assurer que les téléphones de mes filles sont bien rangés. Il est impor­tant de les habituer à déconnecter.

Crédits photo : ToulÉco - DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/L-interview-decalee-de-Frederic-Rolland-GRDF,28210