Occitanie. La rétro éco de l’été 2020

Vous vous demandez ce qu’il s’est passé dans l’économie toulousaine cet été ? Voici une petite séance de rattrapage sur les principaux secteurs, histoire de réussir sa rentrée.

Conjoncture : un mois de juillet encore un peu dynamique
Selon l’étude de conjoncture de la Banque de France, le rebond de l’activité industrielle et des services marchands s’est poursuivi en juillet, même s’il a affiché un rythme plus modéré qu’en juin. En revanche, l’industrie continue de se contracter. Une tendance qui devrait se confirmer en août, alors que plusieurs sous-traitants ont déjà annoncé des plans de restructuration.
« Dans les services marchands, l’activité a augmenté à un rythme globalement comparable à celui de juin. En revanche, l’activité se replie à nouveau dans les secteurs de la publicité et de l’informatique. Dans l’ensemble, les effectifs se stabilisent, hors secteurs en tension comme l’intérim qui n’a toujours pas retrouvé des niveaux d’activité d’avant crise », relève l’institution bancaire, qui déplore toutefois un manque d’impact sur l’emploi.

Agriculture : mauvaise récolte pour Arterris
Après une récolte 2019 « record en termes de rendement », la coopérative connaît pour cet été une recul important, de l’ordre de 40%, pour ses céréales d’hiver (blé dur et blé tendre, fourragères, colza, etc.). En cause, de mauvaises conditions météo qui ont pénalisé les semis. La récolte de cette année est ainsi inférieure à 200.000 tonnes de blé dur (-25%). Fédérant 25.000 agriculteurs sur plus de 350.000 hectares, Arterris réalise un chiffre d’affaires supérieur au milliard d’euros pour 2200 salariés. Mais 2020 ne restera pas dans les annales : « La récolte estivale recule donc très nettement », fait savoir la direction dans un communiqué. « L’effet combiné de la baisse des surfaces et des rendements très en dessous de la norme font de cettte récolte la plus faible de l’histoire du Groupe. »

Tourisme : la Haute-Garonne tire son épingle du jeu
« Un mois de juillet encourageant et un mois d’août prometteur ». C’est en substance le commentaire de Didier Cujives, président de Haute-Garonnne Tourisme. Au sein de la centrale de réservation, le mois de juillet a connu un légère augmentation du volume d’affaires de l’ordre de 1%. En Haute-Garonne, le secteur des Pyrénées est la destination la plus demandée, derrière la campagne. Le comité régional du tourisme d’Occitanie doit de son côté faire le point dans les jours à venir, augurant « une saison estivale atyique ». Mais déjà, le tourisme de patrimoine s’est bien comporté. Ainsi, les Salins d’Aigues-Mortes (Gard), ou encore la coutellerie Les Forges de Laguiole (Aveyron ) ont fait le plein de visiteurs.

Commerces : Carrefour ouvre un hypermarché à Andorre
Les adeptes du shopping andorran connaissent le magasin historique Andorra 2000. C’est désormais une enseigne Carrefour, qui signe là un partenariat avec le groupe Pyrénées afin d’exploiter les 6000 m² de surface commerciale. C’est la première implantation du genre dans la principauté pour le géant de la grande distribution.
M.V.

Sur la photo : faible récolte céréalière pour Arterris cet été. Crédits : Photothèque Arterris.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/La-retro-eco-de-l-ete-2020,29376