Mélanie Jonville, CJD Toulouse : « Nous avons voulu une Soirée Prestige plus respectueuse de l’environnement »

Le Centre des jeunes dirigeants d’entreprise (CJD) de Toulouse organise, le 30 juin, la quinzième édition de sa Soirée Prestige ouverte au grand public. Pour la première fois, celel-ci aura lieu à la Cité de l’espace. Mélanie Jonville, dirigeante de Melle Design et membre de l’équipe d’organisation, nous présente cette édition 2022.

Mélanie Jonville, comment s’est organisé cette nouvelle soirée prestige ?
L’organisation a démarré en septembre dernier grâce une équipe de dirigeants tous bénévoles.
J’ai déjà fait partie de l’organisation de la « Soirée Prestige » de l’an dernier, qui avait eu lieu à l’automne en raison de la crise Covid, alors qu’il s’agit habituellement d’un rendez-vous annuel plutôt estival. Nous avions invité Cyril Dion.
J’avais souhaité faire à nouveau partie de équipe organisatrice pour 2022. Les ingrédients ont changé. Après dix éditions au Casino Barrière, nous avons opté pour un autre format à la Cité de l’espace. Nous avons voulu faire des choix qui détonnent par rapport aux années précédentes.

En quoi et pourquoi ?
La clé de mon engagement dans cette deuxième édition, c’était l’acceptation de changement par rapport à des éléments que je trouvais dissonants à l’égard des valeurs prônées par le CJD. Nous cherchons à transformer nos entreprises pour quelles soient durables et respectueuses du vivant. La soirée, telle qu’elle était organisée, n’était pas en cohérence avec ces objectifs. Il y avait du gaspillage, une climatisation excessive, un mauvais choix de prestataires parfois. Nous avons voulu quelque chose de plus respectueux de l’environnement.

Quel thème sera au cœur de cette édition 2022 ?
La thématique est celle des trajectoires déviées. Nous avons invité des personnes qui vont témoigner d’un virage de leur existence (par choix, opportunité, accident). La soirée sera construite en deux parties.
Sous la voute étoilée du planétarium, dans des fauteuils un peu allongés et face à des invités au même niveau qu’eux, les spectateurs écouteront trois témoignages [1]]] dans un dispositif propice à la confidence.
Dans un autre lieu, il y aura la conférence de Mathieu Baudin, directeur de l’institut des futurs souhaitables. C’est un prospectiviste et un historien original, un homme qui aime à la fois les mots et le langage des oiseaux. Il a une vision extrêmement positive de l’avenir. Nous l’avons invité pour qu’il nous raconte quelle sont les différentes trajectoires de société qu’on peut imaginer aujourd’hui, à l’horizon 2040. Il a fondé une communauté de « conspirateurs positifs ». Nous espérons que les participants voudront la rejoindre à l’issue de la présentation.
Nous avons également invité une compagnie qui s’appelle L Danse, pour qu’elle vienne mettre en mouvement nos participants. De la billetterie à la scène, ils vont essayer d’embarquer les spectateurs dans la danse.

D’autres événements pour le grand public en 2022 ?
Au CJD, nous avons des plénières tous les mois, le jeudi. Certaines sont réservées uniquement à nos adhérents. D’autres sont ouvertes au public, qui peut se rapprocher du CJD pour y participer.
Propos recueillis par Matthias Hardoy

Sur la photo : Mélanie Jonville, dirigeante de Melle Design, une agence de design de Cazères, en Haute-Garonne, membre du CJD de Toulouse. Crédit : Melle Design.

Notes

[1Benoit Duparc, fondateur et gérant de Quercy Réfrigération, à Moissac ; Aziliz de Veyrinas, directrice déléguée Les Échos-Le-Parisien Évènements, et Jean-Louis Orengo, ichnologue (spécialiste dans l’étude des empreintes et traces fossiles) et inventeur d’un couvert écoresponsable,la Georgette.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Melanie-Jonville-CJD-Toulouse-Nous-avons-voulu-une-Soiree,34401