N°5 wine bar, nouvelle cuvée

À une nouvelle équipe correspond un souffle nouveau. Le N°5 wine bar, installé rue de la Bourse à Toulouse, change de propriétaire et propose le soir un menu bistronomique. Des mets accompagnés d’une sélection de grands crus, l’ADN du lieu.

On boit ses paroles. On l’écoute parler des heures de ce Châteauneuf du Pape blanc Montredon 2018 « craquant et crémeux » et de ce « puits d’arômes » qu’est la Terre du Giumara, un Nero d’Avola 2018 puisé dans les terres siciliennes. Nathan Menou, le chef sommelier du N°5 wine bar, est bien plus qu’un passionné. Il vit le vin. Même s’il n’en boit pas car « (il) ne tien(t) pas l’alcool », il est intarissable sur le sujet, sur ce « lubrifiant social » comme il dit avec sérieux. Celui qui travaillait dans le domaine du son, après avoir fait une école de commerce, sillonne désormais la planète à la rencontre de vignerons afin de proposer une sélection de 1000 références en provenance d’une vingtaine de pays : des vins d’exception et confidentiels originaires du Liban, du Mexique et du Japon. « L’idée est d’être curieux et de ne pas me laisser influencer par des cépages », précise-t-il. « Le vin, c’est de l’art, qui fait entrer les gens dans notre monde. »

Auréolé du titre de Meilleur bar à vin du monde par le magazine The World of Fine Wine, l’établissement n’ira cependant pas chercher une quatrième consécration. « On ne concourra pas l’année prochaine », affirme Philippe Meynadier, propriétaire de l’établissement qui succède au fondateur Thomas Cabrol parti à Mazamet (Tarn) ouvrir une table oeno-gastronomique. « Car il faut une quantité de références. À une époque il y en avait 15.000. Or, nous n’avons pas la capacité. Avec une réserve de 6 à 7000 bouteilles, nous restons cependant le lieu où on trouve le plus de vins à Toulouse. »

Produits frais de saison

Cet ancien cadre supérieur amoureux du terroir et des vins a eu l’idée d’associer la dégustation de grands crus à une offre de restauration traditionnelle. Servi uniquement le soir, un menu bistronomique se destine à une trentaine de convives, installée dans la cave sobrement tapissée de bouteilles. Dans les assiettes préparées par deux chefs cuisiniers des produits de saisons et locaux : foie gras du Gers, légumes du jardin de Cantou (Tarn-et-Garonne), viandes d’éleveurs de Papaix ( Haute-Garonne) et fromages affinés par le Toulousain Xavier.
Les petites faims peuvent aussi se faire plaisir avec une sélection de tapas (jambon Pata negra, oeuf truffé, saumon gravelax...) au bar du rez-de-chaussée.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Philippe Meynadier et Nathan Menou. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/No5-wine-bar-nouvelle-cuvee,29419