Occitanie. Le parc d’activité Cahors Sud se rêve en pôle aéronautique

Labellisés « Site industriel clé​s​ en main​s​ »,​ trois hectares d​e foncier du​ parc d’activités de Cahors Sud, dans le Lot, sont réservés à la sous-traitance aéronautique et aux acteurs de l’aviation décarbonée.

La crise du Covid-19, qui a mis à terre la filière aéronautique, n’a pas douché les espoirs du syndicat mixte ouvert de Cahors Sud (Smocs), qui regroupe plusieurs collectivités locales​, dont le Grand Cahors, la Région et le Département du Lot. ​Il y a trois ans, quasi une éternité au regard de l’actualité sanitaire, ce syndicat gestionnaire du parc d’activités Cahors Sud, implanté sur 300 hectares à la sortie 58 de l’autoroute A20, a décidé d’aménager et de viabiliser trois hectares de terrain en trois lots. Cette surface n’a pas été choisie au hasard : elle borde le parking avion, situé sur la piste de 1500 mètres de l’aérodrome de Cahors-Lalbenque, qui enregistre en moyenne entre 7000 et 8000 mouvements (aviation légère, d’affaires et de loisirs) par an.

L’objectif de cette opération immobilière est clair : attirer ​la ​sous-traitance aéronautique et de nouveaux acteurs de l’aviation légère ou décarbonée, sur un site situé à mi-chemin entre deux zones aéronautiques – Toulouse et Figeac.

37 euros le m²

Reste ​à​ attire​r les investisseurs. Mais le syndicat mixte n’est pas à court d’arguments. « Le prix du foncier est bas : 37 euros le m² », précise Aurélien Massy, directeur développement du Grand Cahors. « E​t ​​ce site est classé en zone d’aide à finalité régionale. » Ce qui signifie que des aides pourront être allouées aux entreprises pour encourager les investissements. En outre, des discussions sont en cours avec des promoteurs immobiliers pour bâtir un bâtiment, destiné à la location.

Dernier levier pour encourager les dirigeants : le terrain ​a obtenu le label « site industriel clés en mains », comme 48 autres sites, dans le cadre du programme national Territoires d’industrie. Ce qui veut dire que le site​ est​ immédiatement disponible pour recevoir des activités industrielles ou logistiques. Les procédures relatives à l’urbanisme, à l’archéologie préventive et à l’environnement ont été anticipées afin de permettre l’instruction des autorisations nécessaires à l’implantation d’une nouvelle activité industrielle dans des délais maîtrisés.
​​
Pour affiner son positionnement dans l’aviation décarbonée, le syndicat mixte​ bénéficie du ​programme Maele (Mobilité aérienne légère et environnementalement responsable)​ porté par​ ​​le pôle Aerospace Valley​ dont il est devenu membre. « Nous essayons de glaner un maximum d’informations auprès des avionneurs, des motoristes et des territoires, réunis en réseau dans le cadre de cette initiative », précise Aurélien Massy. « Cela nous permet de voir comment évolue la demande et d’anticiper les besoins. Faut-il installer un point de ravitaillement hydrogène ? Une recharge électrique ? »
Audrey Sommazi

Sur la photo : La piste de l’aérodrome Cahors-Lalbenque. Crédit : Syndicat mixte ouvert de Cahors Sud.​

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Occitanie-Le-parc-d-activite-Cahors-Sud-se-reve-en-pole,33985