Lozère. Pourquoi le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, investit dans BienManger.com

Geoffroy Roux de Bézieux, président national du Medef et PDG de Notus Technologies, prend une participation de 47% dans le site e-commerce spécialisé en épicerie fine, BienManger.com, société basée en Lozère. Un investissement rural inédit pour le patron des patrons, au profil plutôt technologique et parisien.

Fondée en Lozère, dans la commune de La Tieule, par les frères Caplat en 2000, l’épicerie fine en ligne BienManger.com ouvre son capital à hauteur de 47% à Notus Technologies, groupe présidé par Geoffroy Roux de Bézieux, également président du Medef national. Pour Bienmanger.com, c’est le tout premier investisseur en vingt ans.

« La forte dimension entrepreneuriale de Notus Technologies nous a séduits. Nous cherchions un actionnaire à la fois capable de nous accompagner sur le long terme et qui comprenne nos problématiques métiers de l’agroalimentaire et du e-commerce », précise Laurent Caplat, cofondateur de BienManger.com. En 2021, la société, qui emploie quarante salariés et dispose d’environ 12.000 produits, devrait réaliser un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros. Elle espère atteindre les 20 millions d’euros prochainement.

Développement à l’international

« Cette nouvelle participation de Notus Technologies dans les territoires démontre de nouveau que la technologie permet de développer des activités nationales ou internationales depuis presque partout en France », expliquait récemment Geoffroy Roux de Bézieux, au Figaro. Pour cela, Notus Technologies a fait le choix de développer des synergies entre BienManger.com et ses deux marques d’épicerie fine, Oliviers&Co et le Fondant Baulois. Le groupe envisage ainsi d’affecter des commerciaux communs pour les trois marques. L’idée est également de développer l’épicerie fine en ligne à l’international, puisque l’export représente 10% de son chiffre d’affaires. Interrogée par ToulÉco, Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie, également membre du conseil exécutif et du bureau national du Medef, salue cet investissement de Geoffroy Roux de Bézieux, qui n’en est pas à son coup d’essai en Occitanie.

Déjà un rachat en 2016 dans l’Ariège

En 2016, il avait en effet déjà mis la main sur Chrono Loisirs, société ariégeoise (Lavelanet) de vente de matériel de pêche à la carpe. « Un investissement surprenant pour un patron qui vient de la technologie et a été à la tête de The Phone House puis de Virgin Mobile. Il pourrait juste placer son argent et vivre avec, d’autant plus qu’il est pris à 99% par le Medef ! Mais il va chercher des challenges, que ce soit au fin fond de l’Ariège ou en Lozère. Il aime développer des business qu’il ne connaît pas spécialement à la base, en leur apportant son expertise de l’export, de la tech et de la façon de communiquer. Et il n’est pas sur l’idée d’une revente à court terme », poursuit Sophie Garcia.

Selon elle, cette actualité fait écho à une problématique plus vaste : « 15.000 entreprises sont à reprendre dans les cinq ans en Occitanie. Pour répondre à cet enjeu, on peut aller chercher l’épargne des particuliers, car le grand public est en quête de sens. C’est le sens de la plateforme Occitanie Invest. Il faut aussi travailler la fiscalité pour les plus fortunés ou pour des dirigeants d’entreprises. Ce sera un enjeu fort pour la nouvelle équipe de Carole Delga, réélue à la Région. Évitons que trop de fonds étrangers, ciblant des rentabilités à court terme, viennent racheter des entreprises d’ici. Car pour des salariés dont des entreprises sont rachetées par un fonds d’investissement, la vie n’est plus la même… »
Hubert Vialatte

Sur la photo : Laurent Caplat, cofondateur de Bienmanger.com. Crédits : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Pourquoi-le-president-du-Medef-Geoffroy-Roux-de-Bezieux-investit,31610