A Toulouse, prudence et joie face au calendrier de déconfinement

Le calendrier du déconfinement a été dévoilé par Emmanuel Macron lors d’un entretien avec la presse régionale publié ce vendredi 30 avril. Premières réactions à chaud du secteur de la restauration, de l’événementiel et de la culture en Haute-Garonne.

À l’occasion d’une interview donnée à la presse régionale publiée ce vendredi 30 avril, le président de la République a dévoilé le calendrier de déconfinement qui offre des perspectives de réouverture aux secteurs de la restauration, de l’événementiel et de la culture.

En Occitanie, on commence à réagir à ces annonces présidentielles. Philippe Belot, vice-président de l’Union des métiers et des industries hôtelières de Haute-Garonne (Umih 31) possède l’optimisme prudent : « Enfin quelque chose ! Il nous faudra toutefois très vite des informations complémentaires. Pour le moment, nous n’avons que ce qui a fuité dans la presse. » Il reste beaucoup de zones d’ombre selon lui. « La dimension territoriale est-elle abandonnée ? Ce qui nous manque aussi, ce sont les conditions sanitaires précises de ses réouvertures. Après, rouvrir des terrasses le 19 mai, c’est bien, mais 20 à 25% seulement des restaurants en possèdent. La majorité des établissements vont devoir encore attendre ! », remarque le restaurateur.

« On ose à peine y croire »

Jean-François Renac, dirigeant de la société d’événementiel Miharu et membre du collectif SOS Events 31, se montre plus enthousiaste lorsqu’on lui parle de ce ce calendrier de déconfinement : « C’est une bouffée d’oxygène. Nous allons pouvoir organiser des petits événements avant le 14 juillet. Cela nous permet de nous projeter et d’organiser la rentrée de septembre. Nous attendons des informations sur les jauges pour construire de protocoles sanitaires sérieux. On est vraiment heureux de toutes ces nouvelles. Un couvre-feu à 23 heures, c’est vraiment bien. Si la situation sanitaire empire de nouveau, on s’adaptera et on respectera les règles. Notre profession a toujours joué le jeu. »

Karine Chapert, secrétaire générale du Théâtre Sorano, qui vient de prendre connaissance de ces informations, est un peu troublée de ce calendrier qu’elle n’attendait plus : « On ose à peine y croire. Nous avions un peu arrêté de nous projeter de peur de s’illusionner. Nous avions pris le parti de ne pas tout annuler et de le faire seulement au fur et à mesure. Nous sommes un peu sidérés, mais c’est une excellente nouvelle. Cela arrive en fin de saison mais cela va nous permettre de nous roder pour la vraie reprise en septembre. On espère que cela ne sera pas qu’un feu de paille. Cela serait extrêmement dur de devoir tout refermer de nouveau. Il va falloir du temps pour tout préparer, mais on sera là en juin avec de belles propositions culturelles. »
Matthias Hardoy

Photos Valentine Chaopuis - ToulÉco

Le calendrier du déconfinement

À partir de 3 mai, plus de restrictions de déplacements entre les régions. Fin de l’attestation de déplacement en journée. Comme prévu, les collèges vont rouvrir avec une demi-jauge pour les classes de quatrième et de troisième. Les lycées vont rouvrir uniquement en demi-jauge. Le couvre-feu sera maintenu ainsi que l’incitation au télétravail. Les magasins non-essentiels demeureront fermés.

Beaucoup de changements prévus le 19 mai, avec tout d’abord un couvre-feu décalé à 21 heures. Les commerces et lieux culturels (musées, monuments, cinémas, théâtres, salles de spectacles avec public assis) vont rouvrir en respectant des jauges et des protocoles adaptés qui seront bientôt communiqués. Les terrasses de restaurants vont rouvrir avec des tables de six personnes maximum. Les établissements sportifs et stades vont ouvrir également avec une jauge de 800 personnes maximum en intérieur et de 1000 en extérieur. Hors événement sportif ou culturel, les rassemblements de plus de 10 personnes resteront interdits.

Le 9 juin, le couvre-feu passera à 23 heures. Le télétravail pourra être assoupli. Les cafés et restaurants pourront ouvrir leurs salles à l’intérieur pour des tables de six personnes maximum. Les lieux culturels et sportifs pourront accueillir jusqu’à 5000 personnes, mais munies d’un pass sanitaire. Celui-ci sera disponible sur l’application TousAntiCovid. Il regroupera les résultats de vos derniers tests anti-Covid ou de votre certificat de vaccination. Pass sanitaire toujours pour participer à des salons et des foires, qui pourront accueillir jusqu’à 5000 personnes. Les salles de sport vont rouvrir. La pratique de sports de contact sera permise en extérieur et sans contact en intérieur. Enfin, les touristes étrangers munis d’un pass sanitaire pourront séjourner en France.

Dernière date de ce calendrier, le 30 juin. Le couvre-feu sera théoriquement fini. Fin des jauges selon la situation sanitaire locale dans les établissements recevant du public, mais en maintenant les gestes barrières et la distanciation sociale. Tous les événements de plus de 1000 personnes seront autorisés aux personnes ayant un pass sanitaire. La limite maximale pourra être adaptée aux événements et à la situation sanitaire locale. Les discothèques resteront toutefois fermées.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Prudence-et-joie-face-au-calendrier-de-deconfinement,31130