Thibaut Garcia, virtuose multi-cordes

À 26 ans, le Toulousain Thibaut Garcia modernise la guitare classique et dépoussière la pratique de cet instrument royal, dont le plus illustre pratiquant fut Louis XIV. Portrait.

La longue période de confinement n’est pas propice au repos. Le Toulousain Thibaut Garcia, qui vit depuis dix ans à Paris, met à profit son temps libre pour travailler. Contraint de modifier son agenda bouleversé par la pandémie, le jeune homme de 26 ans effectue des « recherches de pièces méconnues, des pépites perdues pour (s)es prochains albums ». Parfois, les nouvelles idées lui viennent à des moments « improbables », comme il dit, alors qu’il est sur le point de s’endormir. Ce prodige de la guitare classique, qui « gamberge beaucoup », fait l’effort de se relever pour prendre des notes.
Thibaut Garcia ne met pas non plus sa guitare au placard. « Si je ne joue pas, mes doigts sont un poil engourdis », avoue le musicien au moral d’acier. « C’est comme le footing, il faut continuer même si on n’a pas envie. Il faut avancer. »

Tenir debout, marcher, courir, Thibaut sait de quoi il parle. Au retour du collège déjà, le gardien de but de Castanet-Tolosan enlace son instrument pendant trois heures, chaque soir. Le rythme s’intensifie les week-ends, à raison de six heures de pratique par jour. « Je ne l’ai pas vécu comme une concession, raconte Thibaut. J’avais envie de jouer. Pour moi, c’est un plaisir. Et je voulais me dépasser, aller plus loin. »

Enfant, il tombe amoureux de la guitare classique grâce à son papa qui écoutait le répertoire de Joaquín Rodrigo, Agustín Barrios Mangoré, Emilio Pujol, Federico Moreno Torroba. « Quand il y avait des amis chez nous, mon père, amateur, sortait la guitare pour jouer du Cabrel et du Goldman. Et ça rendait heureux », se rappelle le musicien, qui à l’âge de 7 ans s’est naturellement emparé de cet instrument. « Je me souviens très bien de mon premier cours, de la salle, de l’odeur, de la lumière. J’ai été touché par la guitare. C’est sensuel. »

En duo avec Mika

Très vite, les efforts payent. Il entre au conservatoire de Toulouse, et à 16 ans, au conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris. Il obtient un Bac scientifique pour « garder le lien avec les gens et ne pas s’enfermer dans la musique », enchaîne les concours et obtient sept premiers prix, dont celui de la Guitar foundation of America à Oklahoma City (États-Unis), le plus prestigieux concours de guitare au monde. Et tout s’accélère. On le réclame. Il parcourt le globe pour se produire dans des festivals et garde un souvenir ému de sa tournée au Japon, vécue comme « une belle expérience ». Fin 2020, Thibaut sort son quatrième album, Aranjuez, du nom du plus célèbre concerto pour guitare, composé en 1939 par l’aveugle Joaquin Rodrigo. « Ce concerto est le plus joué au monde et le plus écouté. Il est mythique. Je sais que je prends un risque », reconnait- il.

Le 24 février dernier, à Lyon, il était l’un des trois musiciens nommés au titre de soliste instrumental de l’année aux Victoires de la musique classique. Mais, Thibaut repart bredouille de la compétition. Pas de quoi entamer l’optimisme de ce musicien dans l’air du temps, qui écoute du rap français, du slam et de la variété française. « Il fallait s’attendre à perdre contre Alexandre Tharaud (pianiste, NDLR). C’est déjà un honneur de figurer dans cette catégorie », relativise, fair-play, celui qui s’est autorisé une seule diversion, un duo avec le chanteur pop Mika en décembre 2020 à l’Opéra royal de Versailles. L’été approche, et avec lui son lot d’incertitudes. Mais, le dynamique Thibaut ne se décourage pas. Des concerts sont organisés en France, en Allemagne et en Italie. « J’ai envie de jouer pour les gens. J’en ai marre de rester chez moi. » On croise les doigts.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Le dynamique Thibaut ajoute une dernière corde à son arc. Depuis trois ans, il est le directeur artistique de l’association Toulouse Guitare. Il organise cinq concerts par an « variés et de qualité » dans sa ville natale. Crédits : Marco Borggreve.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Thibaut-Garcia-virtuose-multi-cordes,31979