ToulÉco

Publié le lundi 28 mai 2018 à 22h46min par Isabelle Meijers

« La cybersécurité n’est pas une contrainte, elle crée la confiance »

Stanislas de Maupeou, vice-président stratégie et marketing de l’activité Systèmes d’information critiques et Cybersécurité chez Thales

La transformation numérique accroît le potentiel d’innovation, de croissance et de rentabilité des organisations. Selon Stanislas de Maupeou, vice-président stratégie et marketing de l’activité Systèmes d’information critiques et Cybersécurité chez Thales, il ne peut pas y avoir de transformation numérique sans (...)

Stanislas De Maupeou, pouvez-vous nous en dire plus sur Thales et votre expertise métier ?
Thales est un leader mondial des hautes technologies pour les marchés de l’aérospatial, du transport, de la défense et de la sécurité. Le groupe est l’un des leaders européens de la cybersécurité et le leader mondial de la protection des données. Il se positionne comme le partenaire de la transformation digitale sécurisée des entreprises et des institutions. Nous assurons par exemple la protection de 80 % des transactions bancaires mondiales et fournissons nos solutions de cybersécurité à neuf des dix géants mondiaux de l’Internet.

Quelles sont les cybermenaces aujourd’hui ?
Les objectifs de la plupart des cyberattaquants ne sont pas différents de ceux des autres criminels : voler de l’argent et des informations comme les données personnelles, déstabiliser, nuire, détruire, etc. La nouveauté, c’est que la surface d’attaque exploitée par ces criminels a considérablement augmenté du fait de l’interconnexion généralisée des systèmes et du développement de l’internet des objets. Notre dépendance envers l’informatique est telle que les conséquences potentielles de cyberattaques peuvent largement dépasser le seul cadre informatique, et viser le fonctionnement d’infrastructures toutes entières.

Pourquoi la cybersécurité est-elle stratégique pour les entreprises ?
La cybersécurité est une des conditions de la réussite de la transformation digitale de nos sociétés, car c’est elle qui crée la confiance dans les systèmes et dans les données. Et les attaques n’arrivent pas qu’aux autres ! Selon notre rapport 2018 sur les menaces informatiques, 36 % des entreprises interrogées ont déjà été victimes d’une cyberattaque, contre 26 % en 2016. Il ne faut pas attendre une attaque pour traiter les risques. Dans le domaine de la cybersécurité, il y a trois sortes d’entreprises : celles qui ont été attaquées, celles qui le seront et celles qui le sont sans le savoir…
Propos recueillis par Isabelle Meijers

Sur la photo : Stanislas de Maupeou, vice-président stratégie et marketing de l’activité Systèmes d’information critiques et Cybersécurité chez Thales