À Toulouse, une Mêlée numérique de plus en plus ouverte

L’édition 2022 de la Mêlée numérique se déroulera du mardi 27 septembre au mardi 4 octobre à Toulouse. Débats nombreux en prise avec l’actualité pour un événement né il y a plus de vingt ans et toujours soutenu par les collectivités locales.

À ses débuts en 2000, la Mêlée numérique n’était qu’une « petite soirée entre entrepreneurs de l’informatique ». Aujourd’hui, c’est l’un des événements les plus importants du secteur en Occitanie. Entre ces deux dates, le numérique n’a fait que muter et se développer jusqu’à prendre cette « place centrale » qu’il occupe aujourd’hui dans nos vies. À l’heure des smartphones triomphants, qu’il est loin « le temps du capricieux système d’exploitation Windows Millénium », évoqué avec malice par Marc Sztulman, conseiller régional délégué au numérique et président de Cyber’Occ, le centre d’expertise régional dédié à la cybersécurité. Mais l’équipe du "festival du numérique et de l’innovation”, menée par le président de La Mêlée, Édouard Forzy, préfère regarder droit devant que dans le rétro.

Du 27 septembre au 4 octobre [1], ce sont les débats qui agitent la société actuelle qui seront en effet au (très riche) programme. La place des femmes dans la filière, par exemple, avec Numérique pour elles, le vendredi 30 septembre, ou la question de la frugalité, à savoir « comment faire mieux avec moins » dans notre monde « post- abondance », qui sera au cœur d’un focus organisé en partenariat avec l’IoT Valley le mercredi 28 septembre. Plus léger, mais en phase avec son nom et surtout avec l’actualité (à un an de la Coupe du monde en France), le ballon ovale sera l’objet d’un challenge innovation nommé Toulouse Terre de Rugby, le 28 septembre. Autre nouveauté, la présence d’Airbus lors de diverses tables rondes. L’avionneur veut prouver qu’« il n’innove pas seulement dans les airs ».

Une vitrine pour les collectivités locales

Les collectivités locales (Toulouse Métropole, conseil départemental de Haute-Garonne et conseil régional d’Occitanie) sont toujours partenaires d’un festival qui leur permet de valoriser leurs politiques en matière de numérique. Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge de la transition digitale, rappelle le projet de campus d’excellence pour le numérique, la cybersécurité et l’intelligence artificielle prévu dans le cadre du Grand Matabiau [2]. Victor Denouvion, président de Haute-Garonne Numérique, a mis en avant la volonté du département de défendre la création d’un service universel du très haut débit pour assurer un égal accès au numérique sur toute la France, dans la lignée des efforts entrepris ces dernières années pour déployer la fibre chez tous les Haut-Garonnais. Enfin, Marc Sztulman a présenté son centre d’expertise Cyber’Occ, qui veut « permettre à toutes les entreprises de résister aux cyberattaques et pas seulement aux plus paranoïaques » [3] La Région Occitanie devrait par ailleurs présenter sa nouvelle feuille de route numérique à la fin de l’année avec toujours l’idée de rendre son accès et sa maîtrise « accessible à tous ».
Matthias Hardoy

Sur la photo : Le président de La Mêlée Édouard Forzy, Bertrand Serp, vice-président de Toulouse Métropole en charge de la transition digitale, Victor Denouvion, président de Haute-Garonne Numérique, et Marc Sztulman, conseiller régional délégué au numérique et président de Cyber’Occ. Crédit : La Mêlée.

Bilan chiffré de l’édition 2021 :
La Mêlée Numérique revendique, pour sa précédente édition, « 7300 participants, 400 intervenants, plus de 150 partenaires et plus de 260 heures de débats ».

Notes

[1Les divers événements auront lieu au Quai des Savoirs, au conseil départemental et au conseil régional

[2Toulouse Métropole prévoit en effet de développer 50.000 mètres carrés à ce sujet sur les 300.000 m2 de bureaux et d’activités tertiaires de ce futur quartier autour de la gare.

[3Référence à l’ouvrage Seuls les paranoïaques survivent de l’ingénieur Andrew Grove, spécialiste en cybersécurité.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/A-Toulouse-une-Melee-Numerique-de-plus-en-plus-ouverte,35316