Alpha Recyclage Composites veut passer de la fibre (de carbone) à la filière

Spécialisée dans la valorisation de la fibre de carbone, Alpha Recyclage Composites est entrée en 2022 dans une phase de pré-industrialisation. Dans son site pilote de Castelsarrasin, la PME toulousaine prépare, avec ses deux partenaires Multiplast et Plastic Omnium, le virage d’une production à grande échelle et l’émergence d’une filière de recyclage.

Le gisement de déchets est estimé à 2000 tonnes par an en France. Selon l’agence Ad’Occ, la région Occitanie devrait à elle seule générer à horizon 2030 quelque 800 tonnes de fibres de carbone à recycler, puis 1500 tonnes annuelles d’ici à 2050. L’industrie aéronautique, l’automobile et l’éolien font évidemment partie des plus gros pourvoyeurs mais bien d’autres secteurs se sont tournés vers ce matériau composite résistant et léger que l’on retrouve dans les avions, les bateaux de compétition, les cadres de vélos ou encore dans les raquettes de tennis et les clubs de golfs.

Lire par ailleurs : Tarn. Le groupe Surplus Recyclage à l’ère des véhicules reconditionnés

Aucune filière n’existe en revanche pour le traitement des matériaux en fin de vie ou des chutes de fabrication qui demeurent pour l’essentiel enfouis ou incinérés, sans tri ni valorisation. C’est à ce dernier maillon de la chaîne que se consacre Alpha Recyclage Composites depuis 2009, pionnière en France dans le recyclage de la fibre carbone. Après plus de dix ans de recherche et développement avec l’École des Mines d’Albi autour de son procédé breveté de la vapothermolyse, la PME toulousaine a passé en 2022 le stade pré-industriel.

Recyclage de chutes de l’A350

Fin 2021, dans son site de Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne, Alpha Recyclage Composites a mis en service une ligne de production dimensionnée pour fournir jusqu’à 450 tonnes de fibre de carbone recyclée par an. Pour la matière première, Alpha Recyclage Composites est allée à la source en récupérant des chutes de fabrication issues de l’A350. Cette unité, dans laquelle elle a investi 3 millions d’euros, est actuellement le cadre de deux programmes de partenariat industriel. Le premier, avec l’équipementier automobile Plastic Omnium, est financé par la Région Occitanie et la BPI dans le cadre du plan de relance. Il doit permettre de mettre au point des produits recyclés en fibre courte destinés à des pièces automobiles telles que des pare-chocs.

Le projet « Opticarb », soutenu par les mêmes acteurs et mené avec Multiplast, développe quant à lui des fibres recyclées en non-tissés pour des moules de coques de bateaux. Ces deux programmes, qui ont démarré début 2022 pour une durée de trente-six et quarante-huit mois, doivent déboucher, après une phase de prototypage, sur du codéveloppement de produits.

En parallèle, Alpha Recyclage Composites livre déjà une vingtaine de clients en fibres brutes, courtes ou longues et en feutres non-tressés et travaille à lever le dernier verrou : trouver des applications à grande échelle. « Il importe, dans cette dernière étape, de sécuriser les débouchés pour créer véritablement le marché et la filière de la fibre de carbone recyclée, avec des livraisons régulières (…) Notre usine va monter en puissance pour atteindre une capacité de traitement de 2000 tonnes par an d’ici quatre ans avec un gisement de proximité », explique Laura Pech. À ce même horizon, la directrice générale d’Alpha Recyclage Composites vise un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros et un effectif d’une trentaine de personnes, contre quatre aujourd’hui. Pour financer cette croissance, la société travaille actuellement à une levée de fonds de 1 à 2 millions d’euros qui devrait se concrétiser courant 2023.
Johanna Decorse

Sur les photos : Le procédé de vapothermolyse breveté par Alpha Recyclage Composites utilise de la vapeur d’eau surchauffée sans recours à des solvants chimiques. La matière à recycler est introduite dans un réacteur dans lequel les composants sont séparés. Crédit : Alpha Recyclage Composites.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Alpha-Recyclage-Composites-veut-passer-de-la-fibre-de-carbone-a,36216