Biotech. Flash Therapeutics lance sa plateforme de bioproduction à Toulouse

Hébergée au centre d’innovation du groupe Pierre Fabre à Toulouse, la nouvelle plateforme de fabrication de Flash Therapeutics lui permet de doubler ses capacités de production de lots cliniques dès 2022. Avant une montée en puissance à grande échelle d’ici 2025.

Grâce à sa technologie propriétaire innovante, le toulousain Flash Therapeutics entend devenir un leader mondial de la bioproduction des technologies lentivirales à ADN et ARN. Un marché en plein boom qui répond aux besoins croissants de thérapies génique et cellulaire, et de thérapies à ARN, contre les maladies génétiques, infectieuses et les cancers.

Et c’est à Toulouse que la biotech vient de lancer sa nouvelle plateforme de bioproduction d’une surface de 800 m2, au sein du centre d’innovation Pierre Fabre jouxtant l’Oncopole. Un outil de fabrication dont la taille est promise à évoluer pour atteindre plus de 2000 m2 d’ici à 2023. Aux mains de l’investisseur immobilier Atland Voisin et loué au groupe Pierre Fabre, le bâtiment présentait des surfaces inoccupées, initialement conçues pour de la production pharmaceutique. « Une spécificité qui nous a permis d’être opérationnels très vite. Nous avons aussi installé toute l’équipe et notre siège social sur place », explique Pascale Bouillé, PDG de Flash Therapeutics.

Levée de fonds de 15 millions d’euros

Un changement d’échelle des capacités de production de Flash Therapeutics rendu possible par la levée de fonds de 15 millions d’euros sur 3 ans que la biotech vient de réaliser auprès des fonds d’investissement TechLife Capital et Elaia Partners. Une première tranche de 4 millions d’euros a été versée en juillet 2021. Elle sera suivie de deux abondements complémentaires en 2022 et 2023.

Le premier financement permet de structurer la plateforme pour produire dès à présent tous les lots dédiés à la recherche, soit environ 600 lots par an. Courant 2022, les lots de qualité clinique, c’est-à-dire testables sur les humains, jusque-là produits au sein du centre Meary de thérapie cellulaire et génique de l’AP-HP à Paris, seront fabriqués au sein de la plateforme toulousaine. Globalement, la capacité de production des lots cliniques de Flash Therapeutics sera doublée en 2022 puis amplifiée d’ici à 2025 pour atteindre une grande échelle. Les effectifs devraient suivre avec un passage à 70 personnes en 2023, contre une quarantaine aujourd’hui.

Une technologie lentivirale industrialisable

La technologie multi-brevetée de Flash Therapeutics dans trente-six pays repose sur la reproduction sans effet pathogène du virus du VIH, dont la particularité est qu’il entre facilement dans les cellules humaines. « Or, nous avons réussi à dissocier ce lentivirus en deux parties, d’une part le véhicule et d’autre part ses passagers dangereux pathogènes. Et dans ce véhicule sécurisé et efficace, nous pouvons y mettre soit de l’ADN pour exprimer un gène nouveau, soit de l’ARN qui envoie de manière transitoire un signal à la cellule pour exprimer une protéine, anti-gène ou anti-corps », explique Pascale Bouillé.

Flash Therapeutics intervient donc comme un façonnier à technologie propriétaire lentivirale pour le compte de laboratoires de recherche académique ou d’entreprises de biotechnologie qui définissent selon leurs besoins les « passagers » à intégrer au véhicule. « Nous fournissons un produit fini, dédié à la vaccination, l’édition de gènes ou la réparation de tissus. Nous sommes en ce sens un partenaire industriel clé des derniers programmes internationaux de thérapies innovantes dans les maladies génétiques, immunes, auto-immunes et du sang. » Le chiffre d’affaires de Flash Therapeutics de 2 millions d’euros en 2020 devrait atteindre 7 millions d’euros en 2022, dont 50% à l’export, États-Unis en tête, où les biotechs spécialistes de l’ARN sont les plus nombreuses.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Pascale Bouillé, PDG de Flash Therapeutics, docteure en biologie moléculaire et cellulaire, a créé sa biotech à Toulouse en 2005. Crédit : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Biotech-Flash-Therapeutics-lance-sa-plateforme-de-bioproduction,32083