Commerce en ligne. L’Aveyronnais Made in Bébé reprend un concurrent marseillais

Article diffusé le 3 juin 2021

Lulilo est spécialisée dans la vente en ligne de produits de puériculture à travers sa marque Made in Bébé. Le groupe ruthénois créé par Stéphanie et Alexandre Guibert vient d’annoncer la reprise du Marseillais Allo Bébé.

Chez Lulilo, le groupe aveyronnais qui possède l’enseigne de e-commerce Made in Bébé, on est plutôt apaisé. L’entreprise familiale de produits de puériculture, née en 2007 et qui comptait jusqu’alors trente-cinq salariés, revendique pour l’année passée un chiffre d’affaires « au-delà des 20 millions d’euros ». Alexandre Guibert, son directeur stratégique et financier, apparait fier du chemin parcouru : « Nous avons été créé avant qu’Amazon n’apparaisse dans le paysage. À l’époque, il y avait 225 sites référencés sur la puériculture. Aujourd’hui, il y en a moins que sur les doigts d’une main. »

Sur le site de Made in Bébé, on compte actuellement 26.000 références provenant d’environ 200 marques. Une entreprise qui perdure et se renforce avec la reprise de son concurrent, l’enseigne Allo Bébé, appartenant au groupe H3M, placé en liquidation judiciaire au début de l’année. La société originaire de Marseille a réalisé « jusqu’à 30 millions de chiffre d’affaires », rappelle Alexandre Guibert. Lulilo reprend vingt-six salariés sur les quarante-huit que comptait Allo Bébé. « Nous n’avons pas repris le site de logistique de Saint-Martin-Boulogne dans le Pas-de-Calais », explique le dirigeant.

Trois nouvelles boutiques physiques pour le e-commerçant

La société aveyronnaise annonce également la reprise de trois magasins à Albi, Aix-en-Provence et Marseille. Lulilo possédait déjà deux boutiques physiques à Rodez (Un Made-in Bébé et un Papayaa, son enseigne dédiée aux cadeaux). Pour l’entreprise de e-commerce, avoir quelques boutiques, cela permet « d’être en prise directe avec les clients » et de « tester auprès d’eux de nouvelles tendances ». Les mois qui viennent s’annoncent chargés pour le groupe de Stéphanie et Alexandre Guibert, qui va devoir gérer les changements induits par cette première croissance externe, avec notamment la location de nouveaux bureaux à Boulogne-sur-Mer, la reprise de locaux à Lille et la construction d’un nouveau siège social à Rodez. Le directeur stratégique et financier risque d’être très occupé. En même temps, il ne semble pas être homme à refiler le bébé.
Matthias Hardoy

Sur la photo : Stéphanie et Alexandre Guibert (à droite) avec leurs salariés de Made in Bébé.
Crédit : Lulilo.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Commerce-en-ligne-L-Aveyronnais-Made-in-Bebe-reprend-un,31382