En Occitanie, les résultats du premier tour dans les grandes villes

deuxième édition

Alors que la participation accusait une baisse inédite pour ce premier tour des élections municipales, les estimations sont tombées, ce dimanche soir, augurant des premiers résultats mais aussi des points chauds à venir pour le prochain scrutin. Si toutefois celui-ci se déroule comme prévu le 22 mars prochain.

À Albi
La maire sortante centriste Stéphanie Guiraud-Chomeil arrive est en tête avec 39,10% des voix. Mais la surprise vient de Nathalie Ferrand-Lefranc (DVG) qui arrive en deuxième position avec 22,01% des voix et se distingue ainsi des autres challengers : Muriel Roques Etienne, ancienne conseillère municipale soutenue par LREM (14,69%) et Pascal Pragnère, EELV (13,21%). Le jeune candidat RN Frédéric Cabrioler enfin fait 10,97%. A noter tous les candidats ont fait plus de 10%.

À Auch
Pas de suspense dans le chef lieu du Gers où le maire sortant Christian Laprebende (DVG) est réélu dès le premier tour avec 55,58% des suffrages exprimés. Face à lui, les trois autres candidats sont à la peine : Marie-Pierre Desbons, DIV (19,81%) ; Christophe Loizon, DVC (13,13%), Damien Domenech, DVG (11,48%).

À Béziers
Le maire sortant Robert Ménard est réélu dès le premier tour avec 68,7% des suffrages, loin, très loin devant ses opposants, le centriste Robert Resplandy (11,5%), Nicolas Cossange, Union de la Gauche (6,1%), Thierry Antoine, EELV (5,4%) Antoine About, DVD, (4,1%) et Claire Dotto, DIV (4,1%).

À Cahors
Le socialiste Marc Vayssouze-Faure (Union de la Gauche) a été réélu dès le premier tour de scrutin avec un peu plus de 57% des suffrages. Son premier opposant Thierry Lorin (LREM) fait un maigre score (19,01%), tandis que les autres candidats n’ont pas convaincu, laissant le maire sortant débuter son troisième mandat dans un fauteuil.

À Carcassonne
Tout comme dans un très grand nombre de villes moyennes d’Occitanie, le maire sortant arrive en tête à l’issue du premier tour, malgré une abstention très importante (40,46% de taux de participation). Ainsi, Gérard Larrat, DDV, obtient 32,8% des voix. Face à lui, trois autres candidats peuvent prétendre au deuxième tour : Tamara Rivel, PS (18,25%) ; Edgar Montagné, RN (16,52%) et Xavier Bigot, DVG (11,95%). Jean-Noël Crouzet, DIV, ne fait que 8,15%.

À Foix
Pas de suspense au pied du château comtal : le maire sortant (PS-EELV) Norbert Meler est réélu dès ce premier tour avec 61,96% des voix pour un deuxième mandat. Face à lui, Jérôme Azéma (LREM) obtient 22,99% des voix et Agnès Leclerc (DVG) recueille 15,05% des votants.

À Figeac
Le socialiste André Mellinger (Union de la Gauche) est en ballotage favorable avec 40,02% des voix. Face au maire sortant, Philippe Landrein (DVC) obtient 24,91% et Patricia Gontier (DVG) recueille 16,95% des voix. A noter que Pascal Renaud (LREM) ne peut pas prétendre au deuxième tour avec 12,85%.

À Mende
Le maire sortant Laurent Suau (DVG) est réélu dès le premier tour avec 53% des voix, face à son opposant Philippe Pouget (47%).

À Montauban
Marqué par un taux de participation très faible, le scrutin a conforté Brigitte Barèges qui est arrivée en tête face à plusieurs listes de gauche et d’opposition. Avec 46,28% des voix, la maire LR sortante est en ballotage en sa faveur. Elle devra composer au deuxième tour contre Arnaud Hilion, Union de la Gauche (29,28%), Pierre Mardegan, Centre Droit (10,87%). Les trois autres listes ne pourront pas se maintenir.

À Montpellier
La ville détenait le nombre record de candidats en lice pour ce premier tour avec pas moins de quatorze postulants au fauteuil de maire. Le sortant, Philippe Saurel, DVG, est en tête au premier tour avec 19,1% des voix, suivi par le socialiste Michael Delafosse (16,7%) et l’entrepreneur Mohel Altrad, sans étiquette (13,3%). Derrière eux, les autres listes font moins de 10%, même si Rémy Gaillard (9,6%) et Alenka Doulain, LFI (9,2%) peuvent peser dans l’issue du deuxième tour. A noter la fragmentation des voies des écolos, pourtant favoris dans les sondages à l’automne dernier.

À Narbonne
Avec 34,64% des voix, le maire sortant Didier Mouly (DVD) arrive en tête des suffrages malgré une compétition très disputée puisque face à lui, pas moins de sept listes lui ont disputé le fauteuil. Nicolas Saint-Cluque (DVG) arrive en deuxième position avec 23,81% des voix. Derrière eux, pas moins de trois listes font plus de 10% : Nathalie Granier Calvet, DVG (10,93%), Viviane Thivent, EELV (10,54%) et Jean-François Daraud, RN (10,39%).

À Nîmes
Dans un mouchoir. Le maire sortant (LR) Jean-Paul Fournier arrive en tête de ce premier tour avec 31,6% des voix. Face à lui, Vincent Bouget (DVG) rassemble 17,3% des suffrages exprimés et Yvan Lachaud (DVC) 14,9%. Là encore, la participation a été faible avec à peine 34,29% de votants alors que sept listes s’affrontaient. Et sur celles-ci, cinq peuvent prétendre au deuxième tour...

À Perpignan
Louis Alliot, candidat Rassemblement national, arrive largement en tête dans la cité catalane avec 35,7% des voix, loin devant le maire sortant Jean-Marc Pujol (LR) (19,5%) et la candidate verte Agnès Langevine (14%). A Perpignan, neuf listes étaient en lice pour le premier tour. Lors du scrutin de 2014 déjà, le scénario était sensiblement le même, et une liste d’union avait fait barrage aux ambitions frontistes.

À Rodez
Bis repetia. Comme en 2014, le maire sortant Christian Teyssèdre (Divers Centre) se retrouve face à une nouvelle triangulaire dans un scrutin marqué par une très faible participation (moins de 36%). Avec 46,82%, il reste favori face au Divers Droite Matthieu Lebbrun (24,61%) et au Divers Gauche Serge Julien (20,20%) qui peuvent tous deux se maintenir au deuxième tour. Jean-Philippe Murat (DIV) obtient 8,37% des voix.

À Tarbes
Gérard Trémège le maire sortant visait un quatrième mandat. Et avec 41,39 % des suffrages, il est bien parti pour y parvenir face à une opposition divisée et composée de sept listes différentes. Son premier opposant, Hervé Charles, DVG, n’obtient que 15,22% des voix.

À Toulouse
Le maire sortant Jean-Luc Moudenc, (DVD) soutenu par LREM, arrive en tête à l’issue du premier tour avec 36,2% des voix. Mais face à lui, le parti Archipel Citoyen porté par Antoine Maurice a créé la surprise avec 28,2% des suffrages. Les listes Divers Gauche de Nadia Pellefigue, (18% des voix) et celle de l’ancien maire Pierre Cohen (5,7%) réfléchissent à Union de la Gauche. Les huit autres listes totalisent 11,9% des suffrages. Parmi elles, celles de Quentin Lamotte, RN (4,1%) et de Franck Biasotto, Centre Droit (2,9%) peuvent jouer les arbitres dans un deuxième tour.
M.V.

Crédits photo : Valentine Chapuis - ToulÉco.

2 Messages

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/En-Occitanie-les-resultats-du-premier-tour-dans-les-grandes,28302