ToulÉco

Publié le jeudi 23 janvier 2020 à 20h30min par Johanna Decorse

Municipales à Toulouse : la rétro de la semaine

J-51

Alors que Pierre Cohen poursuit ses « cafés pour la cohésion », Jean-Luc Moudenc vient d’annoncer un geste pour les start-up. De son côté Archipel Citoyen préconise le 30km/h en ville et une maîtrise du trafic aérien. Retour sur une nouvelle semaine de campagne.

Cette semaine encore, c’est Jean-Luc Moudenc qui a ouvert le bal en présentant le premier tiers de son programme électoral. Le maire sortant Les Républicains, investi également par LREM, a promis d’exonérer les jeunes entreprises innovantes de la CFE (cotisation foncière des entreprises) et de la CVAE (cotisation à la valeur ajoutée des entreprises) durant les sept premières années de leur existence.

Une mesure assortie de la stabilité fiscale pour les autres, qui selon le candidat doit permettre de doubler le nombre d’implantations d’entreprises et d’encourager « le dynamisme exceptionnel » de la ville. « Depuis 2014, nous avons créé plus d’emplois que Lille et Marseille réunies », s’est félicité la tête de liste « Aimer Toulouse ». Pointant les déclarations « anti-avion » du « conglomérat rouge-vert » Archipel Citoyen, Jean-Luc Moudenc a assuré ne pas avoir « le Airbus honteux » et être « fier » que la métropole soit « numéro 1 de l’aéronautique et du spatial ».

Des zones d’activités « durables »

Il s’est aussi engagé à créer désormais des zones d’activités « durables » selon « un référentiel à bâtir » qui fera évoluer les anciennes et prévaudra pour les nouvelles comme Francazal dédiée le transport intelligent et Fondeyre, à la logistique. « Deux autres fonciers sont susceptibles de muter, celui de Météo-France et de l’École nationale vétérinaire », a expliqué le maire sortant.

De son côté, la liste Archipel Citoyen, conduite par Antoine Maurice, a dévoilé mardi ses premières préconisations environnementales et sanitaires. Et elle présentera ce vendredi 24 janvier ses propositions pour une ville « plus démocratique ». Jugeant « irresponsables » Jean-Luc Moudenc et son équipe de n’avoir pas agi pour réduire l’exposition des Toulousains à la pollution de l’air, la tête de liste EELV a pour premier projet de limiter à 30km /h la vitesse en ville. Concernant la Zone à faible émission ZFE [1] qui doit être mise en place d’ici la fin de l’année, il veut créer « une assemblée décisionnaire » pour revoir les périmètres possibles et imaginer avec les habitants des mesures de compensation sociale.

Baisse du trafic aérien intérieur ?

Autre levier pour lutter contre la pollution de l’air, « ce fléau responsable de 67.000 décès prématurés par an en France », a rappelé Antoine Maurice, la mise en place comme à Nantes d’une zone à trafic limité aux transports publics, aux riverains et services d’urgence dans le centre-ville. Archipel Citoyen s’engage aussi à mettre à disposition des Toulousains des capteurs pour mesurer dans leur logement, leur quartier et dans les écoles, leur exposition aux différents polluants et se sensibiliser ainsi à cet enjeu sanitaire.

Zéro introduction de fournitures contenant des perturbateurs endocriniens dans les crèches et les écoles dès 2021, plan compost avec d’ici la fin du mandat un composteur à 5 minutes de chaque habitant et retour en régie publique pour l’eau « dès que possible » sont également au programme. Archipel Citoyen « assume » aussi dans la ville d’Airbus de vouloir réduire le trafic aérien, notamment intérieur, pour faire baisser les nuisances sonores et répondre à l’urgence climatique. « On bataillera pour interdire les vols de nuit sur le mandat, dans un premier temps de minuit à 6h avec pour objectif de 22h à 7h », a promis Corinne Martin, colistière. Avec la ferme intention, a ajouté Antoine Maurice, « de travailler avec Airbus sur ses projets de demain ».

À noter encore cette semaine, l’annonce mardi de la démission de la présidence de Toulouse Métropole Habitat de Franck Biasotto, adjoint LREM au maire sortant, soutenu par le Modem. Alors que Nadia Pellefigue, la tête de liste UNE, PS, PRG et PCF poursuit sa campagne de proximité dans les quartiers de Toulouse, Pierre Cohen organise ce vendredi 24 janvier midi son deuxième « café de la cohésion » devant le Quai des savoirs. L’ancien maire de Toulouse, qui a rejoint le mouvement de Benoît Hamon, y parlera services publics, éducation, culture, vivre-ensemble après ses premières propositions sur le « devoir climatique ».
Johanna Decorse

Sur la photo : Pour réduire la pollution lumineuse et moins consommer d’énergie, Archipel Citoyen propose d’éteindre la bâtiments municipaux la nuit, hors monuments. Crédits J.D. - ToulÉco.

Agenda

  • Tous les vendredis jusqu’au premier tour du scrutin, retrouvez sur touleco.fr la rétrospective politique de la semaine et les faits qui ont marqué la campagne des municipales.

Notes

[1Zone dans laquelle la circulation est interdite à certains véhicules en fonction des vignettes Crit’Air. Archipel Citoyen propose d’élargir les critères à la cylindrée et à la masse des véhicules avec des dérogations en cas de covoiturage