Poppy Figue : Des fleurs au bout des doigts

Cuisine, poterie, couture… L’engouement pour les ateliers et les travaux manuels ne cesse de croître. Au centre-ville de Toulouse, Poppy Figue propose de mettre de la couleur dans vos intérieurs en créant vos propres bouquets ou compositions.

C’est dans une cave en brique rose typiquement toulousaine, au cœur du quartier Saint-Étienne de Toulouse, que les six inscrites attendent les instructions d’Anne. Au programme de l’atelier de l’après-midi, la réalisation d’une couronne en fleurs séchées, l’un des quatre grands thèmes proposés par Poppy Figue, un fleuriste en vogue dans la Ville rose. Deux sont consacrés aux fleurs fraîches (bouquet et composition piquée) et deux autres aux fleurs séchées (couronnes ou cloches).
L’ambiance est décontractée et, sur de belles tables en bois, chacune dispose d’une variété de fleurs et commence à sélectionner ce qui servira à composer sa création. « Je connaissais cette boutique et j’avais envie d’apprendre à faire moi-même pour décorer un peu chez moi  », explique Véronique, venue en famille avec Eva et Sandrine.

Les ciseaux s’activent pour confectionner une vingtaine de petits bouquets qui seront ensuite fixés sur le cercle métallique à l’aide d’un scotch floral étirable qui ne colle que sur lui-même. Si le principe paraît simple, certaines hésitent, demandent des conseils sur les bonnes associations de couleurs ou de fleurs. « N’hésitez pas à apporter un peu de longueur dans certains bouquets », indique Anne en montrant l’exemple. « Quand on voit le résultat, on se dit : "Bah oui". Mais ce n’est pas si facile », sourit l’une des participantes, alors que chacune est concentrée sur son projet. En une heure et demie, elles pourront habiller les trois-quarts du cercle ou le cercle entier.

« Nous proposons deux à trois ateliers par semaine de fin octobre à début juin pour 45 euros par personne », précise Sophie Pujol, qui a ouvert la boutique il y a un peu plus de trois ans. « J’ai lancé ce concept il y a environ six ans, quand je ne travaillais que pour les professionnels et l’événementiel. J’avais envie de partager, d’échanger… » Et le succès est au rendez-vous avec des séances réservées deux à trois semaines à l’avance. Pour Poppy Figue, qui compte trois salariés, ces ateliers sont un complément de revenu intéressant. « Et c’est à l’image de ce que nous sommes, nous aimons faire des choses différentes  », assure Sophie, qui anime les ateliers en alternance avec Anne et Charlotte.
Paul Périé

Photo : Valentine Chapuis - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Poppy-Figue-Des-fleurs-au-bout-des-doigts,30934