Présidentielles 2022. En Occitanie, qui a voté pour qui dans votre département ?

Une France des villes et une France des campagnes. En Région Occitanie, l’adage n’a jamais été aussi vrai, tant les deux territoires cristallisent des opinions politiques différentes. La preuve avec ce deuxième tour des élections présidentielles, qui n’a pas été avare de quelques surprises...

Les élections se suivent et ne se ressemblent pas tant que ça... Au premier tour, la région Occitanie avait placé Marine Le Pen (RN) en tête, avec 24,63 % des suffrages contre 23,48 % pour Emmanuel Macron (LREM). Jean-Luc Mélenchon (FI), avec 22,41 % des votes, s’était positionné en troisième homme.

Les résultats de la région étaient donc particulièrement attendus, d’autant que le territoire reste fractionné entre l’est, pro-RN et l’ouest, acquis à LREM. Il faudra désormais compter avec une nouvelle fracture : celle entre la ville et la campagne. En effet, toutes les grandes agglomérations d’Occitanie (Toulouse, Montpellier, Nîmes, etc.) ont positionné Emmanuel Macron devant, y compris Perpignan. Mais Marine Le Pen rafle les territoires ruraux, avec des scores si importants que, dans bon nombre de départements qu’elle avait perdus au deuxième tour en 2017, elle emporte cette fois la mise. « L’extrême-droite n’a jamais fait autant de voix », constate amèrement la présidente de Région Occitanie Carole Delga.

Nul doute que le troisième tour sera encore différent. Les élections législatives promettent de belles batailles en perspective.

En Occitanie : les résultats du deuxième tour par département

L’Ariège divisée
En Ariège, trois électeurs sur quatre se sont déplacés aux urnes pour une participation de 75,01 %. Au premier tour, le département avait placé Jean-Luc Mélenchon en tête devant Marine Le Pen. Au second, Emmanuel Macron bondit de la troisième à la première place du podium, avec 51,09 % des voix, contre 48,91 % pour la candidate du Rassemblement National. Un score toutefois beaucoup plus serré qu’en 2017, où le candidat d’En Marche avait largement dominé le scrutin (63,09% ). Les votes nuls et blancs représentent 13,86 %.

Dans l’Aude, Le Pen devant, excepté dans les villes
L’Aude avait déjà largement choisi Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle. C’est confirmé au second. La candidate du Rassemblement National obtient 54,90 % des voix. Si elle ravit haut la main les villages et communes rurales du département, elle perd la première place dans les grandes agglomérations du département. Emmanuel Macron est en tête à Carcassonne (52,54 %), Narbonne (50,31 %) et à Castelnaudary (50,64 %).

Macron toujours en tête en Aveyron
Comme il y a cinq ans, Emmanuel Macron arrive en tête dans le département avec 60,07 %, mais avec un score moindre qu’il y a cinq ans (72,81 %). Marine Le Pen améliore donc son résultat de plus d’une dizaine de points (39,93 % alors qu’elle obtenait 27,19 % en 2017). La
participation est en baisse par rapport au second tour de 2017 (68,23 % contre 79,86 %). L’abstention est de 22,55 %. Les votes blancs et nuls représentent 14,46 % des bulletins

Marine Le Pen arrache le Gard
C’est une nouvelle prise de guerre pour Marine Le Pen. En 2017, en effet, Emmanuel Macron avait réussi à doubler son adversaire au deuxième tour, au profit d’une abstention record. Cette fois, c’est la candidate RN qui l’emporte avec 52,15 % des suffrages contre 47,85 %, notamment grâce au report des voix d’Éric Zemmour (8,62 % des voix au premier tour). À noter que plus d’un électeur sur quatre ne s’est pas déplacé pour ce nouveau scrutin (26,45 % des votants).

Le Gers roule toujours pour Macron
La participation culmine à 78,95 % dans le département. Emmanuel Macron récolte 55,66 % des suffrages exprimés, contre 44,34 % pour sa concurrente, confirmant sa légère avance au premier tour. À l’instar de la tendance nationale, l’écart diminue : en 2017, le Président sortant avait recueilli près de 67 % des voix, le double de Marine Le Pen. Les votes blancs et nuls totalisent 11,75 % des bulletins.

La Haute-Garonne consacre Macron
Emmanuel Macron confirme sa percée du premier tour dans le département. Il est crédité de 64,42 % des votes, quand Marine Le Pen ne décroche que 35,58 % des suffrages. À noter que la participation est en baisse de cinq points par rapport au premier tour, avec 75,98 % des votants mobilisés, contre plus de 80 % il y a deux semaines.

L’Hérault repris par Macron
Contre toutes attentes, l’élan de Marine Le Pen s’est essoufflé entre le premier tour, où elle est arrivée en tête (29,17 %), et ce deuxième scrutin, où Emmanuel Macron la coiffe au poteau : il remporte l’Hérault avec 52,57 % des suffrages contre 47,43 % pour la patronne du RN, grâce à un report de voix plus favorable. La victoire de LREM est encore plus marquée à Montpellier (72,17 % contre 27,83 %). Pour autant, la participation y a été faible (73,36 %).

Le Lot couronne Macron
Le Lot a offert à Emmanuel Macron une victoire confortable, puisqu’il réussit à convaincre 59,18 % des votants. Ce résultat s’inscrit dans la continuité de celui du premier tour : le président sortant était déjà le mieux classé avec 24,97 % des suffrages, quand Marine Le Pen en avait reçu 19,58 %. À noter que la participation a atteint les 77,44 % dans le département.

Macron gagne la Lozère
Emmanuel Macron arrive en tête avec 54,20 % contre 45,80 % pour sa rivale Marine Le Pen. En 2017, l’écart était plus important (67,03 % contre 32,97 %). La participation est de 78,10 % (en dessous de 2017 : 80,03 %). L’abstention s’élève donc à 21,90%. Les votes blancs et nuls représentent 10,03 % des personnes venues voter.

Macron confirme et signe dans les Hautes-Pyrénées
Le département montagneux place Emmanuel Macron en tête (55,50 % des voix) devant Marine Le Pen (44,50 % ). Le candidat d’En marche ! devançait d’ailleurs déjà tous ses concurrents il y a quinze jours, avec un score de 24,98 %. La candidate du Rassemblement National recueillait 22,19 % des suffrages.
Dans les deux grandes agglomérations du département, le président arrive en tête : à Tarbes (57,24 %) et à Lourdes (52,88 %).

Pyrénées-Orientales : Le Pen distance Macron
Avec 56,32 % des suffrages, Marine Le Pen l’emporte sans conteste dans les Pyrénées-Orientales. Déjà bien parti au premier tour (30,05 % des votes), le Rassemblement National a en plus profité du réservoir de voix du parti Reconquête ! Conséquence : la mobilisation anti-RN de 2017 n’a pas vraiment eu lieu dans ce département, où l’abstention est restée forte (26,11 %).
Petit paradoxe toutefois à Perpignan. La ville RN, dirigée par Louis Alliot, a placé Emmanuel Macron en tête, à 52,02 % contre 47,98 % pour la patronne du RN. Une bataille qui s’est faite avec une abstention record de 33,11 %.

Le président sortant repasse devant dans le Tarn
Contrairement au premier tour, Emmanuel Macron est cette fois-ci en tête avec 53,06 %. Marine Le Pen est seconde avec 46,94 %. Même ordre que le second tour de 2017, mais des scores beaucoup plus serrés qu’il y a cinq ans (63,31 % contre 36,39 %). La participation est de 67,48 % (77,08 % en 2017 au second tour). Les votes blancs et nuls atteignent les 8,55 %

Le Tarn-et-Garonne retourne au RN
Marine Le Pen, qui devançait déjà son adversaire de 7 points au premier tour, l’emporte avec 52,02 % des voix contre 47,98 %. Un succès pour la candidate du Rassemblement National, dans un département qui avait placé Emmanuel Macron en tête en 2017. La participation atteint le score de 76,79 %. Quant aux votes blancs et nuls, ils ne représentent que 10,10 % des bulletins, en deçà de la moyenne régionale.
Matthias Hardoy, Marie-Dominique Lacour, Audrey Sommazi et Martin Venzal.

Photo d’illustration. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Presidentielles-2022-En-Occitanie-qui-a-vote-pour-qui-dans-votre,34059