Sur la place, le Bicoq’ met les bouchées doubles

Plus qu’un restaurant, l’établissement est aussi une galerie vivante et depuis peu, un traiteur à l’appétit grandissant. Cuisine simple et généreuse, artistes locaux, équipe jeune et branchée. La sauce prend bien.

À la fois restaurant, traiteur, galerie d’art, le Bicoq’ joue les caméléons. Une version kaléidoscope de la restauration qui a séduit outre-atlantique au point de jouer les vedettes américaines dans un « 36 h in Toulouse » du New-York Times. Rien de moins. Créé en 2002 sur un principe de galerie vivante, la cuisine n’était au départ qu’un prétexte à réunir des amateurs autour de créations d’artistes (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Sur-la-place-le-Bicoq-met-les-1554