Toulouse. La jeune pousse Chill Ride en phase de levée de fonds

À l’origine d’un système de climatisation pour motards dont elle a lancé en août la fabrication en pré-série, Chill Ride amorce une phase de levée de fonds. La jeune pousse toulousaine recherche 500.000 euros en capital pour passer à l’échelle industrielle et financer sa future ligne d’assemblage.

Créée en 2020 à Toulouse par Arthur Bataille et David Stas, deux anciens élèves de l’Insa, la société Chill Ride a développé un système de climatisation réversible pour motards. Une innovation qui doit tout au profil de ses fondateurs. « Je suis moi-même motard. J’ai imaginé ce concept après un grave accident. Je portais un équipement de protection, ce qui m’a permis d’éviter le pire, mais j’ai réalisé que la chaleur était un gros problème à moto. Comme j’ai toujours été attiré par la conception de produit, j’ai cherché une solution pour pallier le retard technologique qu’a la moto par rapport à la voiture en matière de climatisation », raconte David Stas, ingénieur en génie mécanique.

Son système repose sur un kit de trois éléments comprenant un module de climatisation connecté à la batterie de la moto, une télécommande sans fil à fixer sur le guidon pour gérer la température et un gilet thermorégulé. Ce gilet sans manche de moins de 500 grammes est composé d’un réseau de tubes hydrauliques dans lequel circule un liquide à température contrôlée, de 18 à 38°, qui va rafraîchir ou réchauffer le corps.

Assemblage à Toulouse

chillride_opti.jpg

À l’issue d’une campagne de financement participatif clôturée en 2021 avec plus 35.000 euros réunis sur la base de pré-commandes, la jeune pousse s’est lancée dans la fabrication. « Durant cette étape, nous avons connu quelques soucis de financement et nous nous sommes rendus compte que notre système sur mesure était complexe à produire. Durant six mois, entre novembre 2021 et juin 2022, nous avons revu notre approche pour le simplifier, le rendre universel et adaptable à toutes les marques de moto. Le module de climatisation qui se posait dans la première version sur la fourche, à l’avant, va s’installer désormais sous le top case », explique David Stas.

Après ce petit changement de braquet, Chill Ride a opéré une fabrication en pré-série durant le mois d’août pour une dizaine de clients qui ont « validé » le produit. La start-up entend maintenant passer à l’échelle industrielle et s’est fixée de produire 1500 kits d’ici le printemps 2023. Elle s’est tournée vers plusieurs business angels et fonds d’investissement auprès desquels elle espère récolter 500.000 euros durant les deux prochains mois. Cette levée de fonds doit notamment permettre à Chill Ride de recruter et de financer l’outillage industriel pour ses partenaires français et sa future ligne d’assemblage localisée à Toulouse.
Johanna Decorse

Sur la photo : Le système de climatisation imaginé par Chill Ride repose sur un gilet thermorégulé relié à un module de climatisation, fixé sous le top case, qui gère le chauffage du liquide à 38°C maximum ou le refroidissement, jusqu’à 18°C. Crédit : Chill Ride.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Toulouse-La-jeune-pousse-Chill-Ride-en-phase-de-levee-de-fonds,35753