Vincent Aguilera, CMA Haute-Garonne : « Depuis novembre, des aides à la hauteur des attentes »

Vincent Aguilera, le président de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) de la Haute-Garonne fait pour nous le bilan d’une crise qui n’a pas épargné l’artisanat.

Vincent Aguilera, quel bilan tirer de l’année écoulée pour l’artisanat en Haute-Garonne ?
Nous avons vécu deux sessions difficiles de confinement. La première, en mars 2020, a été extrêmement catastrophique pour l’ensemble de l’artisanat. À la sortie du premier confinement, la reprise a été forte pour un secteur comme la restauration, qui a dû réagir très vite à la forte demande de consommateurs privés de libertés individuelles pendant plusieurs mois. La plupart des secteurs ont cependant connu une reprise atone avec une baisse de chiffre d’affaires et des contraintes importantes liées aux respects de la distanciation sociale et des règles d’hygiène et de sécurité.

Et puis, après une période où l’économie commençait à reprendre un peu de couleurs, il y a eu un nouveau confinement, avec une séparation entre les acteurs essentiels et non-essentiels qui a créé une incompréhension totale. Au final, ces deux confinements ont eu un fort impact sur le chiffre d’affaires des entreprises artisanales. Les aides, les fonds de solidarité ont toutefois permis de mettre sous oxygène l’ensemble des entreprises. Ces aides sont, depuis novembre, à la hauteur des attentes. Il faut le reconnaître. Beaucoup de sociétés peuvent donc vivre avec pas ou peu de chiffre d’affaires.

Le seul secteur qui vit au niveau ante covid, c’est le bâtiment, largement soutenu par les collectivités territoriales. Mais aussi par un changement comportemental avec beaucoup de personnes qui sont parties des grandes villes vers des villes moyennes. Cela a généré une activité importante dans la rénovation.

Quelles actions avez-vous mis en place au sein de la Chambre des métiers et de l’artisanat ?
Au premier confinement, nous avons mis en place une cellule de soutien. Nous avons appelé chaque entreprise du territoire, soit plus de 35.000 entreprises. Nous leur avons délivré de l’information sur tous les fonds et les avons accompagnées à la réalisation des dossiers pour en bénéficier. La CMA a joué son rôle de première interface face à des sociétés qui étaient dans la détresse et l’inquiétude.

Au deuxième confinement, notre accompagnement s’est focalisé sur la transformation des outils de production à travers le numérique. Nous avons été missionnés par l’État dans ce sens. Afin d’apprendre aux entreprises à faire du click and collect, à avoir un site internet, à faire de la formation sur les réseaux sociaux, à se former sur la e-réputation, etc.
L’objectif était d’utiliser le temps de la fermeture pour monter en compétences en numérique. Et ainsi avoir une nouvelle corde à son arc pour défendre l’intérêt de l’artisanat et capter d’autres clients.

Quelles perspectives se dessinent pour la suite de 2021 ?
C’est le grand flou. On peut se dire qu’un retour à la normale va se faire une fois que 80% de la population seront vaccinés. Mais cela sera pour quand ? Il faut modéliser plusieurs scénarios, pour déterminer des priorités d’actions, définir les secteurs d’activités qui vont reprendre progressivement et ceux qui vont reprendre vite. Il va falloir continuer à soutenir les secteurs largement pénalisés depuis le début de la crise (restauration, événementiel, salles de sports, etc.). Il faut aider encore à travers le report de PGE, des cotisations sociales et fiscales. Il ne faut pas assommer d’un coup la reprise.
Propos recueillis par Matthias Hardoy

Sur la photo : Vincent Aguilera, président de la Chambre des métiers et de l’artisanat de Haute-Garonne. Crédit : Hélène Ressayres-ToulÉco.

P.S. :

Vincent Aguilera participe à la convention digitale de la CPME 31 « Eco must go on », organisée le 30 mars pour un débat consacré à l’avenir de l’artisanat.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Vincent-Aguilera-CMA-Haute-Garonne-Les-aides-sont-depuis,30888