À l’aéroport Toulouse-Blagnac, le trafic impacté par l’épidémie de Covid-19

Difficile à mesurer avec précision, l’impact de l’épidémie de Covid-19 sur le trafic aérien à Toulouse-Blagnac est déjà palpable. À l’échelle mondiale, les compagnies aériennes sont très touchées.

Alors que le trafic international a déjà baissé en 2019 à l’aéroport Toulouse-Blagnac, notamment en raison des incertitudes liées au Brexit, voilà que l’épidémie de Covid-19 touche à son tour la fréquentation de l’aéroport. Interrogé ce lundi 9 mars lors de la présentation des résultats 2019 de l’aéroport, le président du directoire Philippe Crebassa a indiqué que le trafic de mars, avril et mai devrait être négativement impacté, pariant sur une reprise « fin mai ».

À l’heure actuelle, selon Philippe Crebassa, c’est la compagnie Easyjet qui annulé le plus de vols au départ de Toulouse et à destination de l’Italie, « plusieurs dizaines », compte-il, sans plus de précisions. Chez Eaysyjet, on confirme : « Nous continuons à opérer depuis et vers l’Italie et nous travaillons en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé. Cependant, en raison d’un ralentissement de la demande dans la région, nous avons décidé d’annuler certains vols entre le 13 mars et le 31 mars 2020. »

« À l’instar des autres aéroports français, Toulouse-Blagnac est en contact permanent avec les autorités sanitaires et préfectorales pour adapter l’accueil de ses passagers, selon l’évolution de la situation », poursuit Philippe Crebassa. « Notre priorité est la protection de nos passagers et de toutes les personnes qui travaillent à l’aéroport. Nous n’avons pas, pour le moment, de consigne sur le port du masque ».
À noter par ailleurs que le passager malade du vol Easyjet Porto-Lyon (qui a été dérouté en urgence sur Toulouse ce weekend) a été testé et n’est pas atteint du coronavirus.

Suspension des vols Toulouse - Tel-Aviv

Du côté d’AirFrance, la direction parle d’une « baisse de 15% de la demande au départ de Toulouse depuis début mars », sans mentionner le nombre d’annulations de vols. « Nous constatons une baisse des engagements et des demandes, mais il n’y pour l’instant aucune activité au chômage technique au niveau de la direction régionale », explique la compagnie française, qui reconnaît proposer à ses salariés de prendre des congés dans le but de « rationaliser l’activité ». Les vols sont en effet suspendus vers la Chine, et les programmes sont réduits vers l’Italie. La liaison Toulouse - Tel Aviv est arrêtée et même la Navette Toulouse-Paris est rationalisée afin d’optimiser les remplissages.

Selon l’Iata, l’Association internationale du transport aérien, les compagnies aériennes pourraient perdre entre 63 et 113 milliards de dollars de chiffre d’affaires pour le transport des passagers en 2020. Cela représente une baisse du chiffre d’affaires global de 11% à 19% par rapport à l’année précédente. En février, l’Iata avait publié une première estimation de 29,3 milliards de dollars de perte. Mais l’épidémie, qui touchait essentiellement la Chine, s’est depuis répandue dans plus quatre-vingt pays.
Sophie Arutunian et Martin Venzal

Sur la photo : le trafic de l’aéroport Toulouse Blagnac, déjà impacté par le Brexit, est touché par le Covid-19. Crédits : ATB - DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/A-l-aeroport-Toulouse-Blagnac-le-trafic-impacte-par-le-Covid19,28266