Aéroport de Toulouse-Blagnac. Ryanair veut faire son come-back en juin

La compagnie aérienne low-cost Ryanair devrait rouvrir sa base toulousaine de l’Aéroport Toulouse-Blagnac cet été. L’entreprise irlandaise estime que sa stratégie n’est pas remise en cause par la crise actuelle.

Malgré les zones de turbulences, la compagnie irlandaise Ryanair se projette dans l’avenir et prévoit la réouverture de sa base toulousaine cet été. Ouverte en septembre 2019, celle-ci avait été fermée en novembre 2020 en pleine résurgence de la pandémie de Covid-19. À partir du mois de juin, dix- huit destinations en Europe [1] et au Maghreb [2] devraient être accessibles depuis la Ville rose.

Trois nouvelles seront également proposées : Marrakech au Maroc, Minorque dans les îles Baléares (Espagne) et Figari, au sud de la Corse. Seul un seul des deux Boeing 737-800 de la base reprendra son activité pour assurer cinquante-trois vols par semaine au total. Trente personnels d’équipage devraient travailler cet été.

Impact carbone en réduction et tarifs intéressants

Après avoir évoqué la situation toulousaine, Dara Brady, l’impassible directeur marketing et communication de l’entreprise low-cost répond longuement et avec flegme aux interpellations des journalistes. Face aux critiques sur le caractère polluant du transport aérien, il enchaîne les arguments : « Ryanair a le plus fort coefficient de remplissage des compagnies, ce qui réduit l’impact carbone » ; « Nos nouveaux Boeing 737 consomment 7% de carburant en moins » ; « En Europe, 50% des émissions de CO2 viennent des vols long-courriers qui ont moins de taxes environnementales. Or, Ryanair ne fait pas de long-courrier. » Et, histoire de bien enfoncer le clou, il affirme que la compagnie aérienne est « prête à soutenir une loi qui bannirait les vieux avions plus polluants ».

Le directeur marketing ne fait par ailleurs pas semblant de s’émouvoir du sort des bases de province d’Air France (Toulouse, Marseille et Nice), dont la direction étudie la fermeture : « Les compagnies qui vont survivre devront changer leur stratégie. C’est une chance pour les passagers français, qui pourront profiter des mêmes bases, mais avec des tarifs beaucoup plus intéressants. »

Même si la compagnie, qui compte sur « une accélération de la campagne vaccinale », est optimiste pour les mois qui viennent, elle a subi elle aussi les impacts de la crise avec des pertes importantes dans la période 2020-2021, comprises entre 850 et 950 millions d’euros.
Matthias Hardoy

Sur la photo : Un des avions de la compagnie aérienne low-cost Ryanair. Crédit : Ryanair.

Notes

[1En Irlande, Écosse, Angleterre, Belgique, Hongrie et Malte

[2Maroc

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Aeroport-de-Toulouse-Comeback-prevu-en-juin-pour-Ryanair,30913