Comment financer son achat immobilier neuf à Toulouse ? Le top 5 des bons plans

Publirédactionnel

Faisant fi du Covid et de ces prédicateurs catastrophistes, l’immobilier à Toulouse va bien. Très bien même au vu de l’augmentation des prix en 2020 (+18% à Lardenne, +16,9% à Marengo Jolimont...). Dans le neuf, les promoteurs craignent une pénurie de l’offre, les taux d’emprunts sont au plus bas... Bref, pour prendre le train en marche, c’est ici et maintenant.

Vous rêvez d’un logement clé en main, sans travaux, intelligent et spacieux... Vos recherches se sont naturellement orientées vers le parc immobilier neuf. Investisseurs ou futurs occupants, suivez le guide pour un financement judicieux, adapté et sécurisé de votre projet immobilier.

1. Demandez le Pass accession toulousain
La municipalité de Toulouse propose aux primo-accédants un prêt à 0% pour financer le premier achat de leur résidence principale. Le Pass Accession Toulousain (PAT) peut être un complément non négligeable à votre crédit immobilier à Toulouse. Il est de 6000 € pour un achat dans le parc ancien mais peut atteindre jusqu’à 10.000 € sur le marché du neuf dans les quartiers prioritaires : Bellefontaine-Milan, Trois Cocus, la Vache, la Gloire, Empalot... La liste est disponible sur le site de la mairie : toulouse.fr.

2. Petits budgets ? Faites appel au PTZ
Ce crédit à 0% n’implique ni intérêt, ni de frais de dossier. Il est accordé pour un premier achat de résidence principale (ou aux personnes n’ayant pas été propriétaires dans les 2 années précédentes) et peut financer jusqu’à 40% du projet.

Le prêt à taux zéro étant exclusivement octroyé dans les zones immobilières “tendues”, Toulouse et toutes les communes de la métropole toulousaine sont éligibles. Ce “coup de pouce” financé par l’État est réservé aux achats de logements neufs. Le PTZ ancien existe aussi mais implique des travaux de l’ordre de 25% du coût total de l’opération immobilière.

Les revenus des “postulants” sont plafonnés. Ils sont calculés sur l’année fiscale N-2 et varient en fonction du nombre de personne du foyer. À Toulouse, le plafond est de 30.000 € brut/an pour une personne seule ; 42.000 € pour un duo ; 51.000 € pour 3 occupants.

L’achat sans apport ou prêt à 110%
L’achat sans apport est encore possible jusqu’au... 1er janvier 2022. Autant dire que si telle était votre ambition, le timing est serré. Le Haut Conseil de stabilité financière a tranché et à compter de cette date, un apport minimal de 10% du prix du bien sera exigé. Autre nouvelle mesure destinée à protéger les ménages du surendettement, le taux d’endettement sera limité à 35%.

En attendant, si votre dossier est bien ficelé, les banques peuvent toujours vous accorder le prêt. Sachez qu’elles bénéficient d’une marge de 20% d’écart du respect strict des conditions d’octroi d’un crédit immobilier.

La flexibilité admise pourra aller jusqu’à 20% du montant de la production trimestrielle de nouveaux crédits (hors renégociations, rachats et regroupements de crédits). Au moins 80% de la flexibilité maximale sera destinée aux acquéreurs de leur résidence principale et au moins 30% de la flexibilité maximale sera réservée aux primo-accédants.

Extrait de la RECOMMANDATION N° R-HCSF-2021-1 du HCSF relative à l’octroi de crédits immobiliers résidentiels en France du 27 JANVIER 2021

3. Investisseurs ? Profitez du dispositif Pinel
Si comme 56% des Français, votre projet est de placer vos deniers dans l’investissement locatif, sachez que les dispositifs de soutien financier de l’État penchent en faveur du parc immobilier neuf. Le plus populaire, le dispositif Pinel permet jusqu’à 63.000 € de réduction d’impôt sur le revenu. En bref : vous achetez un appartement en zone tendue ; vous vous engagez à le louer à tarif plafonné (10.51 €/m² à Toulouse en 2021) pour 6, 9 ou 12 ans et vous économisez jusqu’à 21% du prix d’achat du bien en réduction d’impôt.

Attention : l’économie d’impôt maximale n’est possible que pour les investissements dont les permis de construire ont été déposés avant le 31 décembre 2023. Le Pinel sera dégressif à partir de cette date et se terminera en 2024. Le projet Super Pinel, ou Pinel + ou encore Pinel Vert qui devra répondre à des normes environnementales plus ambitieuses et une “qualité d’usage” accrue est déjà annoncé par la ministre du logement Emmanuelle Wargon et devrait être précisé dans les semaines à venir.

4. Faites appel à un courtier en crédit immobilier
Payer pour obtenir de l’argent... une idée absurde ? Pas pour les 37% des Français qui (selon un sondage OpinionWay) ont fait appel à ces professionnels de la négociation pour financer leur achat immobilier. Ce chiffre s’élève même à 67% chez les 18-34 ans. Pour 54% des sondés, le bénéfice attendu est en priorité d’obtenir un taux plus avantageux ; pour 25% : un gain de temps.

Dans un contexte de durcissement des conditions d’obtention de crédit, l’accompagnement d’un courtier est un investissement qui a fait ses preuves. Le service vous coutera en moyenne 1% du prix du bien mais pour quel bénéfice ! Selon Emmanuel Cabardos, directeur commercial à La Centrale de Financement, un courtier en crédit vous fait gagner en moyenne entre 15 et 20% du prix de l’emprunt. Il ne se contente pas de négocier le taux de votre prêt mais également le montant de l’assurance emprunteur, les meilleures garanties, ainsi que les modalités de remboursement les plus adaptées à votre profil.

5. Faites baisser le prix d’achat en profitant des avantages du neuf
Largement soutenu par l’État, l’achat dans l’immobilier neuf présente un joli nombre d’avantages financiers.

Si vos revenus annuels n’excèdent pas 30.000 € pour une personne seule, 42.000 € pour un couple ou 51.000 € pour un couple avec un enfant, vous pouvez prétendre à l’achat d’un logement à prix maîtrisé à Toulouse. Traduction : un logement en moyenne 20 à 30% moins cher que la normale. Vous serez alors tenu d’y vivre durant 7 ans. La Cartoucherie, Barrière de Paris, Lardenne, Montaudran... un vaste choix de programmes et de localisations sont disponibles en prix maîtrisés dans la métropole.

Autre avantage notable, les frais de notaire qui représentent 7 à 8% du prix d’achat d’un bien immobilier ancien, sont réduits à 2 à 3% dans le neuf.

Si vos revenus n’excèdent pas 30.254 €/an pour une personne seule, 40.401 € pour un couple ou encore 48.586 € pour un couple avec enfant, vous pouvez acheter un bien dans une zone ANRU et voir la TVA passer de 20% à 5,5%. À Toulouse et dans toutes les zones B1, le prix de vente d’un logement dans ces zones “Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine” est fixé à 2.977 €. Ces zones sont : Bagatelle, La Faourette, Papus, Tabar, Bordelongue, Bellefontaine, Empalot, La Vache, Reynerie et Mirail Université.

Dernier avantage mais non des moindres, certaines communes offrent une exonération partielle de la taxe foncière, pour un investissement comme pour un achat de résidence principale dans l’immobilier neuf. C’est le cas de Toulouse. Si vous choisissez de vivre ou d’investir dans le neuf, votre taxe foncière sera donc en grande partie réduite pendant les 2 ans suivant votre achat.

Voir en ligne : Toutes les aides au financement immobilier à Toulouse

Source : https://www.touleco.fr/Comment-financer-son-achat-immobilier-neuf-a-Toulouse-Le-top-5,32203