Confinement. Le Sicoval veut rebondir grâce au click and collect

Le Sicoval lance cette semaine Click’NCo, sa plateforme de click and collect. Un dispositif que la communauté d’agglomération du sud-est toulousain aimerait voir durer au-delà de la crise sanitaire actuelle.

Après la Région Occitanie et CDiscount, notamment, c’est au tour du Sicoval de lancer sa plateforme de click and collect, ou cliqué-retiré, pour venir à la rescousse des commerces de proximité de son territoire. [1] Click’NCo sera ouvert au public à partir du jeudi 12 novembre et, pendant au moins un an, son accès sera totalement gratuit pour les commerçants. Ils pourront y proposer le retrait en magasin comme la livraison de leurs produits. La plateforme sera donc plus une boutique qu’un annuaire. Le paiement se fera directement sur Click’NCo pour les consommateurs. La plateforme sera aussi déclinée dans les jours à venir en application, sur Apple Store et Google Play.

Une vitrine pour le consommer local

« Si les commerçants utilisent déjà un autre service de vente en ligne, ils peuvent simplement indiquer le lien internet pour y accéder. L’idée, c’est de centraliser ce qui se fait dans notre territoire. Si la demande des consommateurs vers le consommer local continue a augmenter, Click’NCo pourrait perdurer dans le temps et devenir une sorte de vitrine numérique pour le territoire. Il y a un énorme potentiel dans l’e-commerce », estime Laurent Cherubin, le maire de Labège et vice-président du Sicoval en charge du Développement et de l’animation économique. Les chefs d’entreprises ayant besoin d’accompagnement dans cette digitalisation pourront suivre des webinaires et des formations en ligne, animés notamment par des startups du territoire.

« Le dispositif va coûter au total entre 40.000 et 50.000 euros », indique Laurent Cherubin. « Avec un coût d’un peu moins de 25.000 euros pour le développement numérique de la plateforme qui a été réalisé par un prestataire extérieur », précise Emmanuel Auger, directeur de cabinet du Sicoval. Jacques Oberti, maire de Ayguesvives et président de la communauté d’agglomération du Sicoval espère un fort appui de la population. « Sans les habitants, il ne se passera rien. J’en appelle à eux pour qu’ils soient solidaires et consomment local. »
Matthias Hardoy

Sur la photo : De nombreux commerces - ici une mercerie - seront accessibles sur Click’NCo. Crédits : Sicoval.

Notes

[1Il y a environ 17.000 commerces dans le territoire du Sicoval, ce qui représente 6800 emplois.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Confinement-Le-Sicoval-veut-rebondir-grace-au-click-and-collect,29898