Covid-19. À Toulouse, les PME de l’événementiel impactées mais solidaires

Le report des foires et salons à Toulouse en réaction à la propagation du Covid-19 met en danger toute la chaîne de production événementielle. Face à cette situation inédite, les professionnels réagissent.

Le salon vins et terroirs, le salon de l’érotisme, le salon de l’immobilier, le salon Taf (travail-avenir-formation)... À cause de la propagation du coronavirus, une série d’annulations ou de reports touche de nombreux rendez-vous à Toulouse. La décision du gouvernement d’interdire les rassemblements de plus de 1000 personnes pénalise fortement les organisateurs d’événements et tous ceux qui en vivent. « Nous avons enregistré une trentaine de reports d’événements », constate Patrice Vassal, le directeur général de Toulouse Événements, exploitant du parc des expositions, du centre des congrès Pierre Baudis et des espaces Vanel. « Nous accompagnons nos clients pour qu’ils se repositionnent en juin ou au second semestre 2020 », ajoute le directeur de la filiale de GL Events.

En attendant, c’est une toute une filière qui subit les conséquences. « Nous constatons 50 % d’annulation sur notre activité traiteur jusqu’à la fin du mois d’avril », affirme Thomas Fantini, le fondateur d’Esprit Pergo. « Et nous n’avons plus de demande de devis et de réservation avant la fin mai ». Thomas Fantini ne peut pas non plus miser sur la restauration les jours de matchs du TFC car les rencontres de Ligue 1 se jouent à huit clos désormais. Le patron peut cependant encore compter sur son établissement La Pergola, vaisseau amiral du groupe. Mais jusqu’à quand ? Car, les entreprises et les petits groupes annulent également leurs dîners.

Du côté de l’hôtellerie, Fabien Jeanjean tire aussi la sonnette d’alarme. Le président régional du GIN- Synhorcat, l’organisation professionnelle des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs indépendants, assure que la clientèle étrangère annule en cascade ses réservations.
Quid des séminaires d’entreprise ? Même état des lieux. Depuis Blagnac, Manatour, spécialisé dans le tourisme industriel, enregistre douze annulations. Soit une perte de 115.000 euros.

Chômage partiel et report des charges fiscales

Afin de soutenir les entreprises mises à l’épreuve, le gouvernement a proposé en début de semaine des délais de paiement d’échéances sociales et fiscales et décidé de renforcer sa mesure concernant le chômage partiel. L’entreprise verse au collaborateur 70% du salaire, sur lequel l’État rembourse alors 8,04 euros par heure de travail. Une mesure déjà appliquée chez Esprit Pergo pour vingt-cinq salariés sur un effectif total quatre-vingt, et ce pour une durée de deux mois. « Je suis à la tête d’un groupe solide. J’ai pu anticiper et assumer une partie financière, indique Thomas Fantini. Mais, cela va être plus complexe pour les petites structures ».
D’autant que les professionnels des métiers de l’événementiel en Occitanie estiment que « les mesures d’accompagnement d’ores et déjà prévues par le gouvernement ne permettront malheureusement pas d’endiguer le tsunami qui vient, menaçant nos entreprises et nos emplois ».

Dans une lettre adressée au préfet de région, aux collectivités territoriales et aux chambres consulaires, ils lancent sous la bannière SOS Events 31, « un appel à l’aide ». Et ils proposent des pistes de réflexion parmi lesquelles, « l’ouverture d’un fonds de solidarité pour subventionner les acteurs de la filière en compensation d’une partie de la perte avérée de chiffre d’affaires » et « l’encadrement des conditions d’annulation avec engagement de paiement des honoraires si les conditions ne remplissent pas les obligations fixées par l’État ».
Audrey Sommazi

Sur la photo : le report des manifestations pèse sur l’événementiel toulousain. Ici, le dernier SFMA à Blagnac. Crédits : Photo Aviation & Pilote - DR.

P.S. :

La lettre ouverte de SOS Events 31 :

lettre_ouverte_covid-19.pdf (PDF - 55.5 ko)
lettre_ouverte_covid-19.pdf

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Covid-19-A-Toulouse-les-PME-de-l-evenementiel-impactees-mais,28283