Agro-industries. Avec Ovalie Innovation, rien ne se perd, tout se transforme

(Re)localiser en France des filières stratégiques. Lauréat du plan France Relance, le projet de laboratoire préindustriel d’Ovalie Innovation, filiale de Maïs Adour et Vivadour basé dans le Gers, répond à cet enjeu. Doté de 1,5 million d’euros, il doit permettre la fabrication de produits innovants dérivés de l’agriculture.

D’une pierre, deux coups… Élaborer de nouveaux produits issus de l’agriculture pour les valoriser dans les filières agroalimentaire, pharmaceutique, cosmétique ou de la nutrition et, en même temps, apporter aux exploitants agricoles une diversification de revenus pour pérenniser leur activité. Développé à Auterive, dans le Gers, le futur laboratoire préindustriel d’Ovalie Innovation, filiale innovation des deux plus grandes coopératives agricoles du Sud-Ouest, Maïs Adour et Vivadour (1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires pour la première et 475 millions d’euros pour la deuxième en 2021, représentant 12.500 agriculteurs au total), vise à mettre en place de nouvelles filières, du champ à la bio-économie.

« Des filières innovantes, durables, respectueuses de l’environnement et sécurisées avec une maîtrise de la chaîne de production de bout en bout », explique Clément Soulier, responsable du développement d’Ovalie Innovation. Baptisé SObioTech2, le projet représente 1,5 million d’euros d’investissement. Ce financement provient à parité des groupes d’actionnaires des coopératives et du plan France Relance de l’État, au titre de l’appel à projets « (Re)localisation ». Ce dernier soutient les investissements stratégiques de secteurs critiques, comme l’agroalimentaire ou la pharmacie, pour renforcer la souveraineté nationale de la France. Les travaux de ce nouveau laboratoire doivent débuter en janvier de cette année pour une mise en service six mois plus tard.

Une huile extraite de la culture gersoise de la coriandre

« D’une surface de 500 mètres carrés, cet atelier va travailler sur le cracking des matières premières biosourcées, c’est-à-dire leur fractionnement en composés plus petits, liquide ou solide. Ces procédés permettent de fabriquer par exemple des huiles apaisantes pour la peau, des poudres, des extraits de végétaux ou des colorants. Les premiers produits seront issus de la filière de la coriandre produite dans le Gers par nos adhérents. Nous en extrairons une huile pour la cosmétique et la nutraceutique, dotée d’un effet positif sur notre santé », détaille Clément Soulier.

D’autres valorisations seront à l’étude, destinées aux marchés de la nutrition animale et humaine avec des dérivés d’insectes transformés en farine protéinée et des huiles. Ovalie Innovation emploie actuellement dix personnes. L’embauche de trois nouveaux salariés, des techniciens spécialistes de la conduite de lignes industrielles et des biochimistes, est en cours, avant une montée en puissance à plusieurs dizaines de nouveaux recrutements d’ici à une année.
Isabelle Meijers

Sur la photo : Clément Soulier, responsable du développement d’Ovalie Innovation, prrévoit une mise en service du nouveau laboratoire de transformation en juin 2022. Crédit : Ovalie Innovation.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Gers-Ovalie-Innovation-investit-1-5-million-d-euros-dans-un,32912