Immobilier à Toulouse. Comment se porte le marché des crédits depuis la crise du Covid-19 ?

Après deux mois d’effondrement total du marché des crédits immobiliers, est-il de nouveau facile d’emprunter pour devenir propriétaire à Toulouse ? Si les taux restent bas, la demande a changé, les exigences des banques aussi.

Les chiffres de production de crédits immobiliers ont chuté de 30 % en avril dernier pour atteindre 9,8 milliard d’euros, soit un niveau équivalent à celui de début 2016. C’est la conclusion de la note statistique publiée cette semaine par la Banque de France.
Pourtant, les courtiers en crédits se montrent optimistes pour la suite. « Nous notons une hausse significative des demandes depuis le 11 mai et même un retour depuis début juin au niveau d’activité du début du mois de mars », assure Sandrine Allonier, la porte parole de Vousfinancer.
Même analyse pour Lucile Lapeyre, co-directrice des agences meilleurstaux.com à Toulouse, Blagnac et Ramonville. « Nous avons en ce moment deux fois plus de demandes de financement que d’habitude, et à ce stade, la clientèle reste très variée. Les cadres du secteur aéronautique n’ont pas déserté. D’ailleurs depuis la crise, nous n’avons eu que deux rétractations sur des dossiers en cours, c’est à la marge. »

Le rêve de la maison avec jardin

Ce qui a changé en revanche, c’est la nature des demandes. Après deux mois de confinement, nombreux sont ceux qui souhaitent finalement acheter une maison en seconde couronne, plutôt qu’un appartement dans Toulouse. « Une demande qui implique en moyenne une augmentation de budget de 20 à 25.000 euros et un effort d‘apport personnel », note Lucile Lapeyre.

Du côté des banques, après une légère hausse en avril et mai, certaines ont de nouveau baissé leur taux de crédit jusqu’à 0,30 % en juin. « Ces baisses témoignent de la volonté des établissements bancaires de « rattraper » le retard de production pris durant le confinement pour atteindre leurs objectifs, en ciblant bien sûr les profils les moins risqués », analyse le courtier Vousfinancer.
Pour ces spécialistes ; la crise du Covid-19 n’aurait à ce stade aucune conséquence sur les taux toujours très attractifs.

À Toulouse, en ce moment, « il est possible d’emprunter à 1,15 % sur 15 ans, 1,35 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans », indique meilleurstaux.com. « Le Covid -19 n’a pas changé la donne et d’ailleurs, la mauvaise nouvelle était arrivée bien avant la crise, dès le début de l’année, avec les nouvelles recommandations du haut conseil de stabilité financière (HCSF) qui imposent désormais aux banques de ne plus dépasser un taux d’endettement de 33 %, » indique Lucile Lapeyre.
Pour l’heure, personne ne se risque cependant à parler de vraie reprise. Tant que toutes les annonces économiques n’ont pas été faites et que tous les effets économiques ne sont pas connus, il est trop tôt. Rendez-vous en septembre.
Béatrice Girard

Sur la photo. Ce mois de juin, les taux de crédit immobiliers restent avantageux avec un taux moyen de 1,35 % sur 20 ans, constaté à Toulouse par le courtier meilleurstaux.com. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.

P.S. :

Tous les jeudis, retrouvez l’actualité de l’immobilier en Occitanie sur touleco.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Immobilier-Comment-se-porte-le-marche-des-credits-depuis-le,29001