La folle campagne des municipales à Montpellier

Jusqu’où ira la campagne des municipales à Montpellier, déjà totalement folle ? Distancé au 1er tour par le maire sortant, Philippe Saurel (DVG, 19,1 %), et le candidat PS Michaël Delafosse (16,6 %), l’homme d’affaires franco-syrien Mohed Altrad, 1er fortune d’Occitanie, se rallie à trois recalés, pourtant très loin de lui politiquement : Alenka Doulain (collectif NousSommes, LFI), Clothilde Ollier (dissidente EELV) et Rémi Gaillard, humoriste du Net et défenseur de la cause animale. Analyse et perspectives.

C’est une alliance improbable qui se lance à l’assaut de l’Hôtel de Ville de Montpellier, mais qui change la donne. Mohed Altrad (SE), qui avait obtenu 13,3 % des voix au premier tour des municipales, le 15 mars, dépose une liste d’union en vue du second tour, avec trois têtes de liste du 1er tour, recalés : Alenka Doulain (collectif NousSommes, LFI, 9,2 %, 2e sur la liste Altrad), Clothilde Ollier (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/La-folle-campagne-des-municipales-a-Montpellier,28972