Occitanie. Le plan de relance au secours de l’industrie, bousculée par la crise

Le plan de relance, lancé à l’automne par le gouvernement, commence à avoir de l’impact en Haute-Garonne et en Occitanie. Il assure notamment le soutien financier de Tarmac Air, projet lancé par Tarmac Aerosave, près de Tarbes, qui prévoit l’industrialisation de son activité de démantèlement d’avions.

Six mois après son lancement par le Premier ministre Jean Castex, on peut déjà tirer un premier bilan du Plan France Relance [1] en Haute-Garonne, grâce aux chiffres communiqués par la préfecture. Concernant l’important volet écologie, 115 millions d’euros ont été mobilisés en 2020 pour 191 projets de rénovations de bâtiments appartenant à l’État.

Plusieurs enveloppes financières ont également été dédiées à la modernisation de l’agriculture dans le département : 3,6 millions d’euros de prime ont été réservés à la reconversion des agroéquipements vers une agriculture plus durable, 630.000 euros pour mettre en place des équipements de protection face aux aléas climatiques et enfin 831.191 euros pour financer le développement de projets d’agriculteurs sur les protéines végétales.

La culture n’a pas été oubliée avec, par exemple, 754.000 euros pour réhabiliter le dôme de la chapelle Saint-Joseph de la Grave à Toulouse, ou le soutien au Théâtre de la Cité, avec 50.000 euros pour l’aménagement de studios.

Rebooster les projets industriels

Autre volet majeur du plan de relance, le soutien à la compétitivité des entreprises industrielles. À ce jour, selon les derniers chiffres de la préfecture, 106 projets industriels ont été accompagnés au niveau régional. Ce qui correspond à 126,5 millions d’euros d’aide en Occitanie.

La preuve par l’exemple. Tarmac Aerosave envisage de booster son activité historique de démantèlement des avions. À sa création en 2007, cette filiale d’Airbus, de Suez Environnement et de Safran s’était donné pour mission de recycler les premiers Airbus livrés dans les années 70 et 80, désormais en fin de vie. Plutôt que de les laisser rouiller, l’entreprise, installée à Azereix, à deux pas de l’aéroport Tarbes-Lourdes (Hautes-Pyrénées), désosse les vieilles carlingues : les câbles, les fils et tous les équipements sont arrachés et le fuselage est découpé avec un câble diamanté. Toutes ces opérations sont menées tambour battant durant sept à huit semaines.

Mais, avec le projet Tarmac Air, pour Aircraft innovative recycling, cette durée pourrait être divisée par trois. Comment ? En industrialisant et digitalisant le process. Pour financer la phase d’étude du projet ( 1 million d’euros), 400.000 euros ont été octroyés par France Relance. Opérationnel en 2023, Tarmac Air devrait générer 74 emplois pour un budget total compris entre 15 et 20 millions d’euros. « On se prépare à la vague de démantèlement qui va arriver », précise Patrick Lecer, le président.

En 2020, 16.152 entreprises de Haute-Garonne ont par ailleurs connu une baisse de leurs impôts de production pour un montant total de 283 millions d’euros et seize entreprises ont bénéficié d’une assurance prospection pour un montant de 1,3 million d’euros. Ces aides vont permettre la réalisation d’investissements qui étaient prêts à démarrer avant la crise économique mais étaient en recherche d’un financement.
Audrey Sommazi et Matthias Hardoy

Sur les photos : Patrick Lecer, le président de Tarmac Aerosave, entreprise aéronautique qui a bénéficié de 400.000 euros du plan France Relance. Crédit : Rémy Gabalda-ToulÉco.

Notes

[1Au niveau national, c’est un plan de 100 milliards d’euros, dont 35 milliards pour l’industrie.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Occitanie-Le-plan-de-relance-au-secours-de-l-industrie-bousculee,30844