Occitanie. Une coopérative pour donner du gaz à la distribution des bières locales

Deux jeunes entrepreneurs ont lancé en 2021 à Toulouse la coopérative Bières des Régions Occitanie pour aider les brasseurs de la région à mieux distribuer leurs bières. Un enjeu certain à l’heure où les productions artisanales se multiplient.

Œuvrer pour la bière sans se mettre une pression d’enfer. Telle est la mission que semble s’être fixé le serein Loïc Larue à la tête, avec son associé Bastien Rochette, de la coopérative de distribution Bières des Régions Occitanie. La Scic (Société coopérative d’intérêt collectif) née en 2021 fédère trente coopérateurs dont vingt-cinq brasseurs venus de toute l’Occitanie (Haute-Garonne, Ariège, Gers, Tarn, Tarn-et-Garonne, mais aussi Hérault et Gard).

Parmi les bières distribuées, aux noms souvent étranges : la Braxéenne (Gers), la Boussole (Ariège), la Malpolon ou encore la Zoobrew (Hérault). Loïc Larue loue « la diversité » des breuvages proposés, « des bières classiques à celles vieillies en barriques en passant par les bios ». Dans les 200 mètres carrées de leurs locaux situés quartier Lardenne à Toulouse, 140 sont dédiés aux stockages de la bière, des futs très imposants aux canettes. « Nous avons deux activités. Nous sommes négociants, avec trois-cents références que l’on peut proposer par exemple à des cavistes qui voudrait installer chez eux des “corners”. Mais nous proposons surtout aux membres de la coopérative de faire les livraisons [1] qu’ils ne peuvent assurer (faute de temps) dans un rayon de 50 kilomètres autour de Toulouse », résume le jeune dirigeant.

Un projet né à l’Ensat

L’aventure a démarré à la fin de la dernière décennie, à l’École d’agronomie de Toulouse, l’Ensat. Lors d’une année de césure en Argentine, le vingtenaire Loïc Larue découvre l’art de la brasserie. De retour en France, il veut lancer sa propre bière avec un camarade, avant de se rendre compte qu’il pourrait être plus judicieux de s’intéresser à la distribution, défi majeur pour les brasseurs. À Lyon, ils rencontrent l’équipe de Bières des Régions Auvergne Rhône Alpes qui ne voit rien de mal, bien au contraire, à ce qu’ils répliquent leur modèle de distribution en Occitanie. Lors de la dernière année d’étude, les deux jeunes hommes ultra-déterminés deviennent des étudiants-entrepreneurs grâce au pôle Pépite Ecrin de l’Université de Toulouse. Leur projet est ensuite soutenu par le Catalyseur, l’incubateur d’entreprises de l’Université Paul Sabatier.

À l’été 2020, Loïc Larue se retrouve seul, son ami de l’Ensat étant parti voguer vers d’autres horizons. Il doit trouver un nouvel associé à l’âme entrepreneuriale et déniche l’oiseau rare en la personne de Bastien Rochette, chercheur en mécanique d’à peine 30 ans qui souhaite donner un nouvelle direction à son existence. Le projet trouve un nouvel élan. Le nouveau duo reçoit par ailleurs l’appui de la métropole toulousaine. Grâce au parcours Adress, dédié aux entreprises de l’économie sociale et solidaire et mis en place par la collectivité, ils parviennent notamment à trouver leurs locaux actuels.

Perspectives d’avenir et canicules

Bières des Régions Occitanie revendique, pour sa première année d’exercice, un chiffre d’affaires de 250.000 euros. Elle pourrait embaucher d’ici un an un salarié supplémentaire. Un objectif de plus long terme serait de pouvoir« implanter des entrepôts à d’autres points de la région ». Bien dans leur temps, les deux jeunes dirigeants ne sont pas indifférents au sort de la planète. De la promotion « du produire régional » aux réflexions sur « l’optimisation des livraisons pour avoir le moins d’impact possible ». « On pourrait croire que la chaleur est bonne pour nous. Plus il fait chaud, plus on a envie de boire quelque chose de léger, comme une bière. Mais on a remarqué, cet été, qu’il y avait une limite. Au bout d’un moment, les gens ne sortent plus. Avec la canicule, sur les terrasses, il n’y avait plus personne », remarque le jeune dirigeant. S’assurer que pour les générations futures, le plaisir minuscule de la première gorgée de bière estivale soit toujours possible et agréable. Une raison de plus pour agir pour le climat !
Matthias Hardoy

Sur la photo : Loïc Larue, qui a lancé la coopérative Bières des Régions Occitanie. Crédit : Rémy Gabalda-ToulÉco.

Notes

[1Auprès d’épiceries, de bars, de restaurants, etc.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Occitanie-Une-cooperative-pour-donner-du-gaz-a-la-distribution,35161