Tourisme à Toulouse : « Des résultats moins pires que prévus »

Les expressions utilisées par Jean-Claude Dardelet, vice-président de Toulouse Métropole et président de l’Agence d’attractivité de Toulouse, illustrent bien la période : « une situation moins dramatique », « des résultats moins pires que prévus ». Les chiffres présentés sont bien ceux d’une année de crise, même si elle aurait certes pu être encore plus dure.

« Le recul global du tourisme à Toulouse est de l’ordre de 30 % par rapport à 2019 alors que, dans le pire des scénarios, on était à 50 %. On est pas dans la catastrophe prévue », assure-t-il. Le taux d’occupation des hébergements hôteliers a été mauvais en juillet, à seulement 37 % (soit une baisse de 34 points). Celui-ci s’est un peu redressé en août, à 42 % (une baisse de 19 %). « Sans la crise sanitaire, on aurait pu se rapprocher peu à peu des 60 % d’occupation le week-end, le taux d’occupation des grandes villes touristiques, qui est notre objectif », estime Jean-Claude Dardelet.

Celui-ci avoue son inquiétude pour un autre secteur, les conventions d’affaires, très durement touché par les restrictions dues à la crise sanitaire. « Le secteur local va bénéficier du fonds dédié aux congrès d’1 million d’euros que nous avons mis en place. Nous espérons que d’autres aides viendront d’autres échelons. Nous militons activement pour, tout comme pour une réflexion sur la question des jauges », affirme le président de l’agence d’attractivité.
M.H.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Tourisme-a-Toulouse-des-resultats-moins-pires-que-prevu,29612