En Haute-Garonne, du nouveau sous le panneau solaire avec Tousolar

Tousolar est une société coopérative haut-garonnaise qui s’est lancée cette année dans l’installation de panneaux solaires. Son dirigeant Guillaume Lamiaud met en avant « le sur-mesure » et la provenance très majoritairement française de matériaux utilisés.

« On me parlait de rentabilité alors que je voulais surtout m’assurer de l’utilité environnementale de ma démarche. » C’est après une expérience peu concluante avec un installateur que Guillaume Lamiaud décide de prendre les choses en main. Il en est sûr, une autre façon d’installer les panneaux solaires doit être possible. Car s’il souhaite pouvoir « réduire sa facture énergétique », il veut avant tout « avoir un impact positif sur l’environnement et sur l’économie locale ». Il faut dire que les problématiques énergétiques ne lui sont pas inconnues. Ingénieur formé à l’Icam à Toulouse, il a travaillé notamment dans la maintenance industrielle dans la filière nucléaire. Après avoir réussi sa propre instillation « composée de matériaux presque tous français », il décide de se lancer en 2021 dans l’entrepreneuriat. Catalis, le catalyseur des entreprises sociales et environnementales situé à Toulouse, sélectionne son projet pour son programme d’incubation.

En février 2022, l’entreprise naît officiellement sous la forme d’une Scic (Société coopérative d’intérêt collectif). Elle était composée fin août de quatre salariés et douze coopérateurs. Ceux-ci devraient être bientôt une vingtaine. "Ce statut fait que 60 % de nos résultats sont réinvestis dans l’entreprise. Un tiers part en intéressement pour les employés. Et nous avons décidé que 10 % aillent dans des projets de lutte contre la précarité énergétique (installation de panneaux solaires dans des HLM qui permettent aux locataires de bénéficier d’une électricité gratuite lorsque le soleil brille, etc.).

Développement en Occitanie et « Fabriqué en France »

Tousolar cible particuliers et entreprises (industriels, tertiaire et collectivités) mais avec la même philosophie : « Il faut installer assez de panneaux pour qu’il y ait une vraie réduction de facture, mais trop en mettre ne sert à rien. Nous faisons du sur-mesure avec le plus de »Fabriqué en France« et de local possible » [1], explique Guillaume Lamiaud. Cet automne, deux nouvelles recrues vont rejoindre l’aventure : un ingénieur bureau d’études spécialisé en photovoltaïque et un installateur pour répondre plus spécifiquement aux besoins des entreprises.

Quinze projets sont au programme d’ici octobre pour la coopérative. L’entreprise pourrait se développer en Ariège et dans l’Aude en 2023, avec des équipes autonomes. Au moment où l’expression « sobriété énergétique » est prononcée au plus haut sommet de l’État, Guillaume Lamiaud à l’impression d’être « conforté ». Il remarque que les sollicitations viennent régulièrement « sans avoir a attendre que le téléphone sonne ». Il espère que ce rythme va se poursuivre, que ceux qui voudront rejoindre la coopérative « seront plus nombreux » et qu’il pourra leur proposer des solutions avec des matériaux « de plus en plus proche de chez eux ».
Matthias Hardoy

Sur la photo : L’équipe de la coopérative Tousolar, menée par Guillaume Lamiaud. Crédit : Tousolar.

Notes

[1Certains matériaux viennent de Montpllier par exemple ou de Laval, mais le micro-onduleur est americain.

1 Message

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Tousolar-En-Haute-Garonne-du-nouveau-sous-le-panneau-solaire,35160