Transmission et développement durable au menu des McDonald’s de Toulouse

Du changement à la tête des McDonald’s de Toulouse. Michel Réglat, qui a régné sur les franchisés toulousains, cède certains de ses restaurants. L’ancien rugbyman Vincent Clerc va diriger le restaurant de Compans. Le développement durable continue par ailleurs à modifier l’organisation de la chaîne de restauration rapide.

Michel Réglat est la figure de proue des franchisés McDonald’s sur Toulouse depuis plusieurs décennies. Si l’homme, qui a dirigé jusqu’à une vingtaine de restaurants de la franchise fast food, ne songe pas à la retraite, il pense « transmission » et commence à passer la main à une nouvelle génération de dirigeants âgés d’une quarantaine d’années. Les trois présents avec lui lors de la conférence de presse de ce mercredi 7 juillet ont chacun un parcours bien distinct [1].

Alexandre Laporte a fait toute sa carrière au sein de la chaîne de restauration rapide, d’équipier à dirigeant de franchises en passant par des postes au siège de McDonald’s France. Il dirige désormais sept franchisés dans la région toulousaine [2]. Paul Sécail, de son côté, a fait du notariat avant de rentrer dans le groupe. Il a dirigé pendant quelques années le restaurant de Toulouse Compans. Aujourd’hui, il est à la tête de ceux d’Aucamville et de L’Union.

Enfin, Vincent Clerc, le plus connu de la bande, fut pendant plus d’une quinzaine d’années un rugbyman professionnel à la carrière internationale. Il a joué notamment joué de 2002 à 2016 au Stade Toulousain. Depuis début juillet, il est à la tête du McDonald’s Compans. [3]. À l’issue d’une formation de quinze mois où il a pu découvrir tous les postes de l’entreprise, il se dit fier de diriger aujourd’hui un McDo très tourné « vers la jeunesse et le sport » notamment grâce à « son positionnement à proximité du Palais des Sports ». Par le passé, Vincent Clerc a été parrain de la Maison des parents, la fondation de l’enseigne qui vient en aide aux familles d’enfants malades.

Ambitieux, le néo-chef d’entreprise espère nouer de nombreux partenariats (par exemple avec son club de toujours le Stade Toulousain) puis acquérir d’autres restaurants de la franchise. Peut-être que Michel Réglat lui en cédera quelques-uns. L’entrepreneur toulousain en possède une dizaine dans la région [4] mais souhaite « en conserver cinq », dont l’un qui va ouvrir d’ici la fin de l’année quartier Saint-Michel à Toulouse. Trois autres Mc Donald’s devraient ouvrir dans les prochains mois : aux Minimes (fin 2021), Palais de Justice (fin 2022) et à Montaudran.

De nombreux objectifs environnementaux

Cette annonce était aussi l’occasion de faire le point sur les avancées en matière de développement durable. La chaîne s’adapte à l’évolution de la société et de la loi à ce sujet. Après s’être lancée dans le tri sélectif en 2019, l’enseigne s’engage dans « l’objectif zéro plastique à usage unique ». À la fin de l’année 2021, 4.000 tonnes de plastique devraient être économisées grâce à la suppression de ces plastiques et au recyclage des emballages. L’Eau by McDo est une des nouveautés 2021 pour atteindre ces objectifs. Ce nouveau distributeur d’eau microfiltrée « plate, pétillante ou aromatisée » va permettre d’éviter l’utilisation de bouteilles en plastique. Le système, en test dans certains restaurants, notamment à Toulouse, va se généraliser à l’ensemble des restaurants du groupe. Ce qui devrait permettre de ne pas générer 1500 tonnes de plastique chaque année.

Autre changement en vue, « le Full Wrap ». McDonald’s va en effet remplacer à terme les boites à carton des burgers par des wraps papier. Enfin, la chaîne de restauration rapide se prépare à un gros changement imposé par la loi : au 1er janvier 2023, tous les fast-foods devront utiliser de la vaisselle réutilisable pour les repas servis sur place. L’enseigne, bien que « déstabilisée » par cette réforme qui va modifier profondément son organisation, a lancé la campagne Re-use pour pouvoir être au rendez-vous fixé par le législateur.
Matthias Hardoy

Sur la photo : Vincent Clerc, dirigeant du McDonald’s Toulouse-Compans, Michel Réglat, qui a dirigé jusqu’à une vingtaine de restaurants et en possède une dizaine, Paul Sécail, qui en possède deux, et Alexandre Laporte, qui dirige sept McDonald’s en région toulousaine. Crédit : Valentine Chapuis - ToulÉco.

Notes

[1Les restaurants d’Alexandre Laporte et Paul Sécail leur ont été cédés par Michel Réglat

[2McDonald’s Cugnaux, Tournefeuille, Plaisance, Fonsorbes, Purpan, Mirail et Colomiers

[3Celui-ci a réalisé en 2020, 3,6 millions d’euros de chiffre d’affaires

[4McDonald’s Capitole, Colomiers-Perget, Esquirol, Koenigs, Muret, Portet, Roques, Rouffiac, Route d’Espagne et Wilson

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Transmission-et-Environnement-au-menu-des-McDonald-s-de-Toulouse,31644