Aménagement de l’ancienne clinique Saint-Jean à Toulouse : le dialogue est renoué avec les propriétaires

Les menaces de préemption de l’ancien site de la clinique Saint-Jean, brandies par Toulouse Métropole, semblent porter leurs fruits. Le représentant des propriétaires se dit prêt à associer la collectivité au projet et à lancer un concours en bonne et due forme.

Après les menaces, le dialogue. En décembre dernier, informée par des rumeurs de démarches engagées pour l’aménagement de l’ancienne clinique Saint-Jean, la Ville de Toulouse brandissait la menace d’une préemption d’un des sites les plus convoités de la ville. On parle de trente hectares de foncier situés à un jet de pierre du futur quartier Toulouse Aérospace et proche de la rocade. Les locaux de l’ancienne clinique Saint-Jean, situés au sein d’un parc boisé, sont vacants depuis deux ans, date du déménagement de l’établissement de santé à Quint-Fonsegrives. Ils attisent aujourd’hui toutes les convoitises.

Les copropriétaires des lieux, regroupés au sein de sociétés civiles immobilières, et représentés par le cabinet de syndic toulousain L’Immeuble, avaient engagé des négociations avec des promoteurs, avec à la clé un projet immobilier très dense, qui ne semblait pas au goût de Toulouse Métropole. « Les négociations engagées par le gérant en direction des promoteurs immobiliers, où l’enjeu financier semble jouer le premier rôle, ne garantit en aucun cas la qualité de projet exigée par la collectivité (…) », indiquait cette dernière dans un communiqué en date du 10 décembre dernier. Le lendemain, en marge d’un conseil municipal, Jean-Luc Moudenc enfonçait le clou. « Nous avons fait savoir officiellement notre souhait de préempter le site si la vente se fait avec un critère quasi exclusif de spéculation foncière. »

Un projet conforme à l’OAP fixée avec les riverains

Un mois après, la tension semble retombée. « Le gérant des SCI a en effet répondu au courrier que je lui ai envoyé au nom de la collectivité », confirme Annette Laigneau, vice-présidente de Toulouse Métropole et adjointe au maire déléguée à l’Urbanisme. « Il s’engage à nous associer au projet et propose de contacter les promoteurs, candidats au rachat, qui seraient au nombre de six au moins, pour leur donner des éléments du cahier des charges que nous défendons. Il s’engage aussi à organiser un concours en bonne et due forme », décline l’élue.

Dès 2017 et l’annonce du déménagement de la clinique Saint-Jean, Toulouse Métropole avait en effet engagé une concertation avec les riverains pour figer le devenir de ce foncier au sein d’une orientation d’aménagement et de programmation (OAP) prévue dans le cadre du plan local d’urbanisme. « L’OAP prévoit un projet mixte constitué de 300 logements dont des logements sociaux, le maintien d’une activité de santé sur place, avec notamment l’extension de la clinique Saint-Exupéry ; et le respect des espaces verts existants, un peu comme un bois habité », décrit Annette Laigneau.

Si l’heure n’est plus à la préemption, la collectivité veut cependant rester vigilante. Elle a pour cela sollicité France Domaine pour disposer d’une évaluation neutre du prix du foncier et a demandé aux vendeurs de lui fournir une note d’intention et une ébauche du futur programme d’aménagement. Sollicité par ToulEco, Jean-Claude Vergnes, le représentant des copropriétaires n’a quant à lui pas donné suite à notre demande.
Béatrice Girard

Sur la photo : 300 logements, des espaces verts et une activité de santé pourraient bientôt remplacer l’ancienne clinique Saint-Jean dont les locaux sont vacants depuis deux ans. Crédit : Rémy Gabalda - ToulÉco.

P.S. :

Tous les jeudis, retrouvez l’actualité de l’immobilier en Occitanie sur touleco.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Amenagement-de-l-ancienne-clinique-Saint-Jean-a-Toulouse-le,30311