Aveyron. La marque Hollis féminise le marché du complément alimentaire

article diffusé le 28 mars

Depuis Rodez, dans l’Aveyron, la marque Hollis a mis au point la première gamme de compléments alimentaires dédiée à la « santé féminine ». Des produits innovants commercialisés actuellement dans une centaine de pharmacies en France.

Née en 2020 à Rodez, la jeune marque Hollis s’est spécialisée dans le complément nutritionnel à destination des femmes. Une niche de marché que le laboratoire aveyronnais explore à travers une dizaine de références pour lutter contre le stress, les douleurs pré-menstruelles, les infections urinaires ou encore les troubles du sommeil. Le produit phare de la marque, qui génère 80 % de ses ventes, est la cure post-partum conçue pour les jeunes mamans. « Pendant neuf ans en pharmacie, j’ai été frappée de voir le nombre de femmes en sortie de maternité en état de fatigue émotionnelle et physique. Sur le marché français, rien n’existait pour les soutenir durant cette période de grand bouleversement. Nous sommes le premier laboratoire français à avoir mis au point une cure qui leur est spécialement destinée », explique Mathilde Scheuer.

Cette docteur en pharmacie a signé toutes les formulations de compléments alimentaires commercialisés par la marque depuis mars 2021. « En fonction de chaque thématique, je fais des recherches les plus exhaustives possibles sur la base d’études et d’articles scientifiques sur les plantes, les vitamines, minéraux et actifs nutritionnels que je souhaite utiliser pour parvenir à la synergie la plus complète. Nos cures s’inscrivent dans une démarche globale. Tous nos produits s’accompagnent d’un livret de conseils d’une vingtaine de pages. »

Le pari du sans excipient

hollis_opti.jpg

Après sa carrière en officine, Mathilde Scheuer s’est longuement investie dans le secteur du complément alimentaire au poste de responsable médico-marketing du laboratoire aveyronnais Nutergia, troisième fabricant français, puis de marketing manager France pour le groupe international Metagenics. Son parcours l’a aussi menée à travailler pour la Sobac, entreprise de l’Aveyron qui s’est spécialisée dans les techniques de fertilisation naturelle des sols.

La crise sanitaire a réveillé chez Mathilde Scheuer le besoin de « retrouver une cohérence entre ses aspirations et ses valeurs profondes ». Une envie présente aussi chez son associé Thomas Hugonnenc, ancien directeur industriel chez Nutergia. Ensemble, ils ont donné naissance à Hollis, en faisant également le pari du sans plastique et sans excipient dans leurs gélules. « Certains excipients, conservateurs ou colorants, sont controversés voire probablement cancérogènes, comme le dioxyde de titane. Nous sommes dans une démarche d’amélioration du capital santé. Même si c’est plus compliqué sur le plan industriel, nous avons donc fait le choix de ne pas ajouter d’agents chimiques pour une question de sécurité sanitaire et pour éviter aussi tout risque de transmission des femmes enceintes ou allaitantes aux bébés », précise la dirigeante.

De nouveaux produits

Une fois les formules élaborées, les fournisseurs des différents ingrédients listés, dont Plantex (Essonne) pour les extraits végétaux biologiques, la fabrication des produits est sous-traitée à B-Pharma Laboratoires, façonnier installé à Chambéry, dans les Alpes.

Commercialisée sur son site de vente en ligne et dans une centaine de pharmacies françaises, essentiellement dans le Sud-Ouest, la jeune marque a enregistré en six mois quelque 150.000 euros de volume d’activité. Ses prévisions pour 2022 portent sur un chiffre d’affaires de 1 million d’euros. Financée pour son lancement à hauteur de 150.000 euros par la Banque Populaire Occitane, Hollis vient d’obtenir la même enveloppe pour accélérer son développement commercial et élargir sa gamme. D’ici le mois de septembre, la marque aveyronnaise devrait sortir quatre nouveaux produits et recruter deux personnes. Elle vise une couverture nationale auprès des pharmacies et des professionnels de santé prescripteurs, sages-femmes et services de maternité, d’ici 2023.
Johanna Decorse

Sur la photo : Mathilde Scheuer et Thomas Hugonnenc, les deux créateurs du laboratoire aveyronnais Hollis, et Benjamin Gombert, représentant commercial qui a rejoint l’équipe début janvier 2022. Crédit : Ezilda Pélissier.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Aveyron-La-marque-Hollis-feminise-le-marche-du-complement,33637