Bientôt des logements et des commerces à la place de l’ancien Institut Claudius Regaud à Toulouse

Le promoteur Kaufman & Broad construit à Toulouse un ensemble mixte de 226 logements, une résidence de tourisme et des commerces sur la parcelle occupée jusqu’en 2014 par l’Institut Claudius Regaud. La première pierre symbolique a été posée, la livraison est annoncée pour 2023.

Ce sera bientôt une nouvelle image symbolique de la Ville rose. Derrière le Dôme de la chapelle Saint-Joseph de La Grave (classée au titre des monuments historiques) qui surplombe la Garonne depuis la rive gauche, un bâtiment de 226 logements, dont la moitié de logements sociaux et à prix maitrisé, sort de terre. La parcelle de 25.000 m2 avait été revendue par le CHU et l’ICR à Kaufman & Broad, lauréat d’un appel à projet.

Le promoteur investit ici 34 millions d‘euros HT de travaux, et a confié à l’architecte toulousain Pierre-Louis Taillandier la conception d’un programme mixte baptisé « La Cour du Dôme ». « La mixité, y compris sociale, faisait partie du cahier des charges initial », indique l’architecte, qui a travaillé main dans la main avec l’architecte des bâtiments de France. « En effet, les contraintes ABF et le PLU de l’époque ne permettaient pas de construire plus haut que la hauteur du tambour du dôme de La Grave, soit 21 mètres de hauteur. »

Une parcelle revégétalisée

La résidence réunira en un seul bâtiment les logements libres et sociaux (portés par Promologis et Toulouse Métropole Habitat). À la même adresse cohabiteront donc des propriétaires d’appartements d’exception vendus en moyenne 7500 euros/m2 - le prix d’une vue imprenable sur la Garonne et la Ville rose depuis de vastes terrasses - ; des locataires sociaux, ainsi que des primo-accédants éligibles à un habitat à prix maîtrisé (3300 euros/m2). Le programme comprend aussi une résidence hôtelière de 114 chambres, sept commerces sur une surface de 850 m2 et un parking souterrain de 420 places.

« Les façades du bâtiment seront habillées de briques rouges pour reprendre les codes traditionnels de l’architecture toulousaine et de pierres blanches de Caylus », précise Pierre-Louis Taillandier. Un mail piéton de 30 mètres de large a aussi été recréé. Il permettra d’ouvrir une percée sur le quartier et d’accéder au jardin Raymond IV et au musée des Abattoirs. Enfin, sur cette parcelle auparavant construite à 87%, le nouveau projet réduit l’emprise des bâtiments de 30%. Une cinquantaine d’arbres seront plantés et 20% des terres végétalisées.
Béatrice Girard

Sur la photo : Les travaux ont déjà commencé depuis plusieurs mois derrière le Dôme de La Grave. Crédit : Hélène Ressayres - ToulÉco.

P.S. :

Tous les jeudis, retrouvez l’actualité de l’immobilier en Occitanie sur touleco.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Bientot-des-logements-et-des-commerces-a-la-place-de-l-ancien,32211