Covid-19. Le Conseil départemental de Haute-Garonne arrête tous ses chantiers

Le président du Conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric, médecin de profession, estime que devant « le tsunami qui arrive », il ne faut pas que les citoyens retournent travailler, sauf dans les activités essentielles à la nation. Ainsi, parmi les mesures qu’il prend, le CD31 arrête tous les chantiers dont il est maître d’ouvrage.

« Demander aux gens de retourner travailler maintenant est inconscient. En tant que médecin et homme de gauche, je ne comprends pas cet appel à retourner au travail. Le confinement est la seule chose intelligente que nous pouvons faire, toute mesure d’entre-deux est une non mesure ». Georges Méric est clair, et il est inquiet. Pour le président du Conseil départemental de Haute-Garonne, le confinement doit être strictement respecté pour éviter le pire en cette période de pandémie de Covid-19. « Si nos services hospitaliers sont engorgés, on comptera les morts par dizaines de milliers », alerte-t-il. Actuellement, le Conseil départemental fonctionne avec 15% de ses effectifs, les autres étant en arrêt de travail.

Les meures de soutien à l’économie

Ainsi, le Conseil départemental a décidé de suspendre tous les chantiers dont il a la maitrise d’ouvrage, et annonce qu’il versera à ses entreprises prestataires une avance de 50 % sur les marchés en cours. « Le BTP n’est pas une activité essentielle à la vie de la Nation, et peut attendre deux mois », insiste Georges Méric. L’intégralité des 1200 marchés publics passés par le CD31 sera traitée ainsi. Autre mesure prise : suite à l’arrêt des transports scolaires, et en accord avec la Région Occitanie, le Département indemnisera les entreprises délégataires du transport scolaire à hauteur de 80% des marchés en cours, idem pour le transport des élèves et des étudiants en situation de handicap.

Par ailleurs, les entreprises hébergées dans la pépinière d’entreprise Théogone à Labège seront exonérées de loyer pour les six prochaines mois et le Conseil départemental suspend le recouvrement de la taxe additionnelle de séjour pour les hôteliers haut-garonnais.

Georges Méric ne chiffre pas pour le moment le coût de toutes ces mesures, mais assure que « les finances du Département sont saines et peuvent absorber ce tsunami. » Ajoutant néanmoins : « Mais il ne faut pas qu’il se reproduise chaque année ». Pour gérer l’après-crise, le président du CD31 travaille avec la CCI, la CMA et la Chambre d’agriculture afin de proposer au Préfet, en tant voulu, des mesures de relance de l’économie. « Le Département doit construite cinq ou six collèges d’ici 5 ans. Nous proposerons de lancer tous les chantiers dès la crise terminée ». Encore faut-il que cela soit réalisable.
Sophie Arutunian

Sur la photo : Georges Méric, président du Conseil départemental de Haute-Garonne. Crédits : CD31

Le CD 31 achète 1 million de masques

Afin de pallier les besoins urgents de masques pour les personnels qui interviennent au plus près des personnes les plus vulnérables, le Conseil départemental de la Haute-Garonne a commandé un million de masques dans le cadre d’un groupement de commande avec d’autres collectivités.
Ces masques devraient être livrés la semaine du 30 mars et seront mis à disposition des personnels travaillant dans les Services d’Aide à Domicile, les Ehpad, les établissements accueillant des enfants de l’Aide Sociale à l’enfance et des personnes en situation de handicap.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Covid-19-Le-Conseil-departemental-de-Haute-Garonne-arrete-tous,28343