Désemparés face à la crise sanitaire, les saisonniers de Lourdes interpellent l’État

Écartés du dispositif de chômage partiel faute de contrat, les 2400 saisonniers de Lourdes dénoncent leur précarité grandissante. La présidente du collectif des saisonniers a commencé, le 21 novembre, une grève de la faim pour réclamer la prolongation de leurs droits au chômage durant un an.

Elle plaide pour une année blanche pour les saisonniers de la Cité mariale. Depuis le 21 novembre, Axelle Richardson, présidente du collectif des saisonniers fondé en octobre, a entamé une grève de la faim pour interpeller l’État sur la pauvreté grandissante des 2400 saisonniers de Lourdes. Car la crise sanitaire a un impact financier énorme sur ces travailleurs dont la majorité n’a pas travaillé (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Desempares-face-a-la-crise-sanitaire-les-saisonniers-de-Lourdes,30003