Dossier Molex : le bras de fer d’Estrosi tourne court

Le gouvernement, et son ministre de l’Industrie Christian Estrosi, est intervenu dans le dossier complexe de Molex, encourageant sous menace de sanction la direction américaine à modifier son attitude « peu constructive » avec un éventuel repreneur. Sans céder à la pression, le groupe a rétorqué quelques heures plus tard qu’il mettait fin aux pourparlers avec cette possible société. Fin des discussions.

Que de rebondissements dans ce dossier Molex en l’espace de... cinq heures. Tout a commencé par une annonce du ministre de l’Industrie Christian Estrosi qui dénonce l’attitude « peu constructive » de la direction américaine de Molex, lui demandant de « négocier de bonne foi » avec le repreneur potentiel. Ce même repreneur anonyme à qui la direction du groupe promettait de laisser les machines et les (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Dossier-Molex-le-bras-de-fer-d-1712