Fin de l’enquête publique environnementale sur l’A69

L’enquête publique environnementale sur le projet controversé d’autoroute A69 entre Castres et Toulouse s’est terminée mercredi 11 janvier à 17h. À l’issue de cette consultation qui avait démarré le 28 novembre dernier, plus de 6200 contributions ont été enregistrées sur le site en ligne de l’enquête publique. Une très forte participation pour « une immense majorité d’avis défavorables et argumentés », a commenté La Voie est libre. Pour ce collectif d’opposants et leur avocate toulousaine Me Alice Terrasse, ce projet autoroutier qui fait « peser sur les générations futures un coût environnemental inacceptable » est « contraire à l’intérêt général ».

Martial Gerlinger, directeur général d’Atosca, futur concessionnaire de l’autoroute, s’est félicité quant à lui que « la démocratie ait joué son rôle ». Ce jeudi sur France Bleu Occitanie, il a rappelé que l’enjeu de cette consultation n’était pas de se prononcer « pour au contre l’autoroute », question tranchée il y a six ans dans le cadre de la consultation au titre de la déclaration d’utilité publique, mais de « savoir si l’autoroute a bien été optimisée et intégrée dans son territoire ».

Lire par ailleurs : Le CNPN émet un avis « défavorable » sur le projet d’autoroute Castres-Toulouse

La commission d’enquête et ses sept membres ont trente jours pour remettre leurs conclusions motivées. C’est sur cette base que les préfets de la Haute-Garonne et du Tarn se prononceront par arrêtés sur les demandes d’autorisations environnementales qui les concernent. Ils seront très certainement assortis de prescriptions qui devront être mises en œuvre par le concessionnaire. Atosca espère voir ces arrêtés signés d’ici deux mois pour un démarrage du chantier dès le mois de mars avec les premiers travaux de déboisement et de terrassement. La mise en service de l’autoroute est prévue pour la fin 2025.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Fin-de-l-enquete-publique-environnementale-sur-l-A69,36526