Tourisme en Occitanie : un été sauvé, une rentrée incertaine

Le secteur touristique, surpris par la bonne fréquentation estivale, craint cependant le mois de septembre. Le second volet d’une campagne de communication est lancé pour séduire une clientèle qui a l’habitude de partir après les congés scolaires.

Un ouf de soulagement. La saison touristique de la région Occitanie s’est mieux déroulée que prévue. « On s’attendait au pire », confie Jean-Louis Guilhaumon, vice-président de la Région Occitanie en charge du tourisme et du thermalisme. « Mais les premiers résultats de cette saison atypique et inhabituelle réservent leur lot de surprises. »

Déjà, la clientèle étrangère - une grande habituée de la région - ne s’est pas déplacée jusqu’en Occitanie, Covid-19 oblige. Mais son absence a été compensée par les touristes français originaires de l’Ile de France et de la vallée du Rhône - et la clientèle de proximité. « Ce qui a sans nul doute sauver la saison », assure le vice-président. En effet, selon une enquête menée par le Comité régional du tourisme (CRT) auprès de 3300 prestataires, la fréquentation du mois d’août est même jugée équivalente ou supérieure à l’année dernière par 70 % des prestataires interrogés. En tête des destinations fréquentées : le Massif Central, l’Aveyron, la Lozère et les Pyrénées. À l’inverse, les Français et les Occitans ont boudé les séjours urbains : en août, Toulouse accuse une baisse de 10 %, Montpellier de 3 % et la fréquentation de Lourdes chute de 40 %. Quant au littoral, il a pris l’eau en juillet (- 14 %) avant de reprendre un peu d’air en août (- 6 %).

Pessimisme en septembre

La région, qui a en outre été relativement épargnée par la Covid-19, a pu ainsi récolter les premiers fruits d’une stratégie de séduction. « Notre région est la première des destinations françaises. Notre discours qui était de dire "venez/passez des vacances en Occitanie" a été entendu », se félicite Vincent Garel, président du CRT. En avril dernier, en plein confinement, le CRT a très vite réagi en injectant trois millions d’euros dans un plan de relance du secteur pour valoriser la destination Occitanie. Cette opération a pris la forme d’une vaste campagne de promotion instaurée sur plusieurs mois. Il faut dire que l’enjeu est de taille car le secteur pèse 14,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires et emploie 99.000 personnes.

Néanmoins, l’incertitude liée à la propagation de la pandémie gagne les professionnels. Toujours d’après les résultats de l’enquête, près d’un sur deux est pessimiste quant au niveau d’activité du mois de septembre. Car de nombreuses annulations ont été enregistrées. Cette incertitude est encore plus marquée dans les deux métropoles de la région, dont les chiffres estivaux n’ont pas été à la hauteur des attentes. « Nous entamons désormais une deuxième phase de ces campagnes qui consistera à séduire les clientèles qui ont l’habitude de prendre leurs vacances après les congés scolaires », ajoute Vincent Garel.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Une saison touristique estivale satisfaisante. Crédits photo : CRT

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Tourisme-en-Occitanie-une-saison-estivale-sauvee-une-rentree,29413