À Toulouse, « La Cité » accueille ses premières entreprises

Quinze start-up viennent d’emménager au coeur des anciennes Halles Latécoère, dans le quartier de Montaudran à Toulouse. « La Cité », dont les travaux ne sont pas encore terminés, sera inaugurée officiellement à la fin du mois.

Au cas où un jour les start-up ne seraient plus à la mode, le mot « start-up » a été enlevé. Ainsi, les anciennes halles Latécoère, à Montaudran, rénovées à vitesse grand V sous l’impulsion du Conseil régional d’Occitanie, s’appellent désormais officiellement La Cité (le nom provisoire était La Cité des start-up).

Ce lundi 2 mars, une quinzaine de jeunes entreprises, soit soixante personnes, sont venues y déposer leurs premiers cartons : le lieu - immense, avec 13.600 m² - va commencer à prendre vie. Venue saluer les premiers locataires, Nadia Pellefigue, en sa qualité de vice-présidente de la Région Occitanie notamment en charge de l’Innovation, salue une « belle réalisation architecturale » et reconnaît ne pas s’être rendue compte « à quel point le lieu est monumental ».

Les 8000 m² de toiture et les 120 mètres de coursive font de la Cité une structure équivalente à The Camp à Aix en Provence, H7 à Lyon mais néanmoins deux fois plus petite que la fameuse Station F à Paris. Encore ouverte sur les côtés, la halle principale, ornée de palmiers, est glaciale. Seuls les espaces de bureaux, opérés par At Home et occupés par les jeunes pousses, sont opérationnels – et chauffés- pour le moment, ainsi que l’open space dédié à l’incubateur Nubbo.

40 % de la surface gérés par At Home

athomeok_opti.jpg

« Nous sommes ravis d’installer nos premières start-up aujourd’hui dans notre nouveau campus et très fiers de les compter parmi les tous premiers résidents de La Cité », a exprimé Arnaud Thersiquel, PDG de At Home, qui ajoute qu’ « un grand groupe industriel va également venir installer des équipes à La Cité ». Choisi par le Conseil régional Occitanie pour gérer les lieux et accueillir les entreprises, At Home prévoit de réaliser 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires par an grâce à ce campus, qui vient compléter celui de Compans Caffarelli.

Le modèle économique est basé sur la location des espaces de bureaux. « Il faut compter 150 euros mensuels par poste de travail. Nous pouvons, à terme, accueillir jusqu’à 200 personnes sur les 4800 m² dédiés à At Home », anticipe-t-il. Cela représente 40% de la surface totale. « À Toulouse, pour le service proposé, il n’y a pas moins cher ». Pour ce prix là, les locataires ont accès à des plateau comprenant des bureaux, des salles de réunions, une kitchenette, des salles isolées pour téléphoner, mais aussi tous les services qui intégreront au fur et à mesure la Cité, comme le restaurant de Thomas Fantini ou l’amphithéâtre de 200 places.

Chez At Home, qui insiste sur la notion de « collaboration » et de « communauté », une start-up reste en moyenne deux ans. « En général, une entreprise nous quitte soit parce qu’elle disparaît, soit parce qu’elle grossit trop et a besoin de ses propres locaux, soit parce qu’elle a besoin de matériel que nous n’avons pas, comme des paillasses, ou des grands espaces de stockage ».

Inauguration fin mars

La Cité, qui se projette en lieu ouvert au public, sera ouverte de 7h à 2h du matin en semaine et de 10h à 22h le dimanche. En plus du tiers-lieu géré par At Home se trouveront prochainement sur place un espace de type fablab (le Roselab animé par Manatour), un espace événementiel, ainsi que les équipes de l’agence régionale de développement économique Ad’Occ et celles de Nubbo, l’incubateur et accélérateur régional, qui a emménagé la semaine dernière.
La livraison complète du bâtiment sera effective en septembre 2020, mais une première inauguration officielle est prévue à la fin du mois de mars.
Sophie Arutunian

Sur les photos : la halle principale de La Cité et les premiers travailleurs qui sont accueillis par l’équipe d’At Home à La Cité, le lundi 2 mars. Crédits photos : Lydie Lecarpentier - DR..

PS :

Les premières jeunes pousses qui s’installent chez At Home sont Blockproof, Chap’, Corpus Solutions, Drompy, Front-Commerce, IngeForce, KardinalT, Lydia, Needers, Oalley, Rydoo, Solar Com, Staffman, et Swallis medical.
Tout au long du mois de mars, d’autres vont venir s’installer sur le campus : CX Air Dynamics, Hubware, IMD Pharma, IOTA, Karlia, Morio, Murmuration, Ouisnap, vorteX.io ou encore Flipr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/A-Toulouse-La-Cite-accueille-ses-premieres-entreprises,28219