Aéronautique. Mecachrome et WeAre s’unissent pour préparer la reprise

Les fournisseurs Mecachrome et WeAre sont entrés en négociations exclusives pour aboutir, à la fin du premier trimestre, à la création d’un important acteur régional qui pèsera 750 millions d’euros en 2025.

Après la phase de survie, l’industrie aéronautique en aborde une nouvelle depuis plusieurs semaines déjà  : celle ​de ​la mise​ en​ ordre de marche des PME, orchestrée par la société d’investissement Tikehau Ace Capital, chargée par le gouvernement en 2020 de soutenir la filière en pleine tempête du Covid-19.

Mecachrome, fabricant de pièces mécaniques complexes destinées aux structures d’avions et aux moteurs aéronautiques installé à Blagnac (Haute-Garonne), et WeAre, qui produit des pièces techniques, et dont le siège est ​à Montauban (Tarn-et-Garonne), sont passés à l’acte.

Les deux industriels régionaux ont annoncé à la mi-décembre entrer en négociations exclusives en vue d’un rapprochement. Cette opération, qui devrait être conclue à la fin du premier trimestre, doit donner naissance à un nouvel acteur de taille dans la sous-traitance. Ce mastodonte devrait employer 3600 salariés et enregistrer 450 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, 750 millions d’euros en 2025.

« Cette décision, nous l’avons mûrement réfléchie »

Si les termes financiers de cette opération​​ ne sont pas divulgués, elle devrait, cependant, se concrétiser par le rachat de WeAre par Mecachrome​.​ Dans cette nouvelle configuration, Christian Cornille prendra la fonction de président exécutif et Pascal Farella celle de directeur général délégué en charge des opérations.

​« ​Nous sommes complémentaires », commente une porte-parole de WeAre​, entreprise née du rachat de plusieurs sous-traitants en 2016​ et dirigée par Pascal Farella. « On offrira aux clients une gamme complète, en termes de tailles et de technologies, de pièces élémentaires et de sous-ensembles. » Présentée aux salariés, cette décision a été bien acceptée. « Cela fait un an que nous abordons le sujet, qu’on explique notre stratégie. Cette décision, nous l’avons mûrement réfléchie », poursuit WeAre, qui se compose de dix sites de production, dont trois sont installés au Maroc. 

En 2020, le groupe a subi de plein fouet la pandémie : il pesait 143 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019 avant de s’établir à 90 millions en 2020​. En 2022, de nouvelles opérations de croissance externe devraient se concrétiser.
Audrey Sommazi​

Sur la photo : l’usine Farella, fondée en 1964 à Montauban et appartenant au groupe WeAre s’est spécialisée en mécanique de précision et décolletage. Crédits : DR.

P.S. :

Tous les lundis, retrouvez l’actualité de l’aéronautique régionale sur touleco.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Aeronautique-Mecachrome-et-WeAre-s-unissent-pour-preparer-la,32847