Aéronautique. Mecachrome se met en ordre de marche pour l’après-crise

Le rachat du groupe Hitim et un nouveau siège social à Blagnac : le spécialiste des pièces de structure sophistiquées, qui s’est séparé de 700 salariés et de son site ariégeois en 2020, ambitionne de sortir plus fort de la crise.

2021, l’année du rebond ? Mecachrome prépare la reprise du transport aérien en se consolidant. Le groupe a annoncé l’acquisition de Hitim, une pépite technologique spécialisée dans les traitements de surface et la mécanique de haute précision.
L’équipementier de rang 1 est désormais le repreneur de deux usines, l’une située à Annecy (Haute-Savoie), l’autre à Roanne (Loire), et de leurs 150 salariés. Ce premier rachat vise clairement à diversifier le savoir-faire de Mecachrome et à étoffer son portefeuille client auprès de Dassault, Safran et MBDA, notamment.

Cette première acquisition est la première d’une série. Car le fabriquant des pièces mécaniques complexes destinées aux structures d’avions et aux moteurs aéronautiques et automobiles prévoit des nouvelles opérations de croissance externe. Des discussions actives, dont certaines étant exclusives, sont en cours, et la concrétisation est attendue prochainement, annonce-t-on en interne, sans davantage de précisions.
Autre choix stratégique du groupe : le déménagement de son siège social. Installé jusque-là à Amboise, dans la Loire, l’entreprise installe en ce mois de septembre ses fonctions support à Blagnac, au plus près de ses donneurs d’ordres.

Perte de 40 % du chiffre d’affaires en 2020

En 2019, Mecachrome était déjà entré dans une zone rouge. Pénalisée par la suspension du Boeing 737 Max et l’arrêt de l’A380, l’entreprise prévoyait de mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi quelques mois plus tard ; avant d’être touché de plein fouet par le Covid-19.

En 2020, la pandémie qui cloua au sol le transport aérien provoqua la perte de 40 % de son chiffre d’affaires et le groupe est contraint de se déparer de 700 personnes. Le site de production Mkad à Varilhes en Ariège ferme ses portes : une quarantaine d’emploi se trouve alors sur le carreau.
Audrey Sommazi

Sur la photo : l’ancien site de Mecachrome, à Toulouse. Crédit : DR. En bas : le nouveau site en préparation. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.

Tous les lundis, retrouvez l’actualité de l’aéronautique régionale sur touleco.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Aeronautique-Mecachrome-se-met-en-ordre-de-marche-pour-l-apres,31915