Immobilier de bureaux à Toulouse : pas encore la reprise mais des raisons d’espérer

En ce début d’été, l’OTIE a livré son bilan trimestriel du marché de l’immobilier tertiaire. Verdict ? La reprise reste timide et la demande fait encore défaut, surtout pour les surfaces de plus de 1000 m2.

« Pas de miracle ce trimestre avec 18.700 m2 de surface de bureaux commercialisée et 36.400 m2 depuis le début de l’année. C’est un niveau qui se situe 52% en dessous de la moyenne observée entre 2015 et 2019 », observe Julie Pasques, la présidente de l’OTIE (Observatoire toulousain de l’immobilier d’entreprise) et directrice d’Arthur Loyd 31. Autre caractéristique du marché toulousain, la rareté de l’offre de bureaux neufs qui n’aide pas à la reprise. « Les transactions ne se font pas, faute de produit. » Ce trimestre, sur les 18.700 m2, seules dix transactions concernaient ainsi des bureaux neufs, pour un total de 2500 m2.

Dans ce contexte, les observateurs identifient malgré tout, les signes d’une timide reprise « Contrairement à 2020, nous voyons de nouveau émerger des demandes pour des surfaces entre 500 et 1000 m2 et avons même enregistré quatre transactions de plus de 2600 m2. C’est signe que le marché redevient tonique », estime Julie Pasques. Parmi les quatre transactions phares du trimestre, on peut citer les 1450 m2 loués par réseau GES à Fondeyre, les 2565 m2 par la Région Occitanie à Compans-Caffarelli, 21.091 m2 loués à Grand Noble et 1045 m2 par Digitica à Labège Enova.

Des offres à venir au centre-ville

Autre difficulté du marché, une demande qui reste polarisée sur le centre-ville au détriment des zones périphériques. Les mètres carrés vacants restent ainsi, sans surprise, concentrés au nord ouest, dans le périmètre du secteur aéronautique. L’OTIE en recense actuellement 116.000 m2, contre 82.000 fin 2018. Dans ce contexte, le stock progresse et atteint 244.700 m2 ce trimestre, soit une hausse de 26% par rapport au second trimestre de 2020. Mais il est constitué en majorité de locaux de seconde main, tandis que le neuf ne représente que 11%.

Pour accélérer la reprise, les professionnels du secteur comptent sur l’arrivée sur le marché de plusieurs ensembles de bureaux dans Toulouse, notamment à la Cartoucherie ou à Toulouse Aerospace avec le bâtiment Waypost (4500 m2 de bureaux), en cours de livraison par Cogedim et déjà en partie occupé. Pour Grand Matabiau, il faudra patienter en revanche jusqu’à mi-2023 pour la première livraison de bureaux (13.000 m2) sur l’ilot Sernam-Raynal.
Béatrice Girard

Sur la photo : le bâtiment Waypost, 4500 m2 de bureaux en cours de livraisons par Cogedim à Toulouse Aerospace. Crédit : Cogedim.

P.S. :

Tous les jeudis, retrouvez l’actualité de l’immobilier en Occitanie sur touleco.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Immobilier-de-bureaux-a-Toulouse-pas-encore-la-reprise-mais-des,31675