Toulouse. Le jour où la vie économique s’est arrêtée

Rues désertes, boutiques, bars, cinémas, musées et restaurants fermés. Ce lundi, Toulouse s’est préparée à vivre à l’heure du coronavirus.

La Ville rose n’a jamais autant mal porté son nom. Ce lundi 16 mars, Toulouse est grise, plombée par un ciel bas et une pluie fine, qui annoncent une nouvelle ère. Une fin du monde, qui rappelle le film Contagion, nous souffle une Toulousaine. En 2011, Steven Soderbergh suivait l’itinéraire pandémique d’un virus à travers le monde, dans un film choral qui trouve dans notre actualité une curieuse (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Toulouse-Le-jour-ou-la-vie-economique-s-est-arretee,28313