Agroalimentaire. Le géant Intersnack entre au capital de Nataïs

Nataïs vient d’annoncer l’entrée à son capital de l’un de ses principaux clients, le géant allemand Intersnack. Cette opération doit permettre aux deux entreprises de « renforcer » leurs positions sur le marché du popcorn et n’annonce pas une sortie de la famille Ehmann assure son dirigeant.

Derrière le nom Intersnack, numéro deux européen des chips et produits apéritifs salés, un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards d’euros et une trentaine de marques en Europe dont Curly, Vico et Monster Munch en France. C’est un géant qui vient de faire son entrée au capital du fabricant de popcorn gersois Nataïs, à hauteur de 35 %. À l’issue de cette opération, la famille Ehmann demeure néanmoins majoritaire, avec 65 % des parts de la holding Li-Corn, propriétaire de Nataïs. « Il ne s’agit pas du tout d’un pas vers la sortie. L’entreprise est familiale et le restera avec la prochaine génération qui s’investit déjà et se prépare à la reprise. Nous avons procédé à une augmentation de capital pour augmenter nos fonds propres car notre activité est très gourmande en investissements et en fonds de roulement », explique Michael Ehmann, fondateur de l’entreprise.

Client depuis quinze ans

natais_opti.jpg

Client historique de Nataïs, qui lui assure environ 25 % de son chiffre d’affaires, l’Allemand Intersnack sécurise ainsi ses approvisionnements en popcorn micro-ondable et en maïs vrac. Surtout, il conforte ses positions sur le marché européen sans avoir à intégrer en interne toutes les compétences liées à l’activité popcorn. Pour Nataïs, qui fournit déjà le groupe agroalimentaire pour ses marques Kelly en Autriche, Felix en Pologne ou Chio en Allemagne et en Europe centrale, c’est « la garantie d’un accès à long terme aux marchés européens où elle est leader » et un moyen sûr de pérenniser son activité en région. « Nous travaillons depuis quinze ans avec Intersnack en lui fournissant du maïs vrac pour ses usines et en fabriquant pour ses marques du popcorn micro-ondable. Son entrée au capital de Nataïs n’est pas liée à la situation actuelle », assure Michael Ehmann.

Stabilité malgré la crise

Fondé en 1991 à Bézéril, Nataïs emploie actuellement 130 personnes et s’appuie sur 280 agriculteurs sous-contrat qui cultivent au total 8200 hectares de maïs et lui fournissent 55.000 tonnes de matière première. Impacté par la crise sanitaire et l’arrêt des commandes provenant de la « fun food » (les cinémas notamment), le groupe devrait néanmoins stabiliser son chiffre d’affaires autour de 51 ,6 millions d’euros ainsi que sa rentabilité grâce à l’augmentation des ventes de popcorn micro-ondable. Leader en Europe, où il a progressivement grignoté 35% du marché, Nataïs exporte sa production dans une cinquantaine de pays. Fidèle à sa stratégie d’une maîtrise complète de la filière, de la semence au produit fini, il a également développé sa propre marque « Maison popcorn » pour « le grand export » dont l’Asie et le Moyen-Orient. Une bonne recette pour diversifier ses marchés, ses clients et améliorer ses marges.
Johanna Decorse

Sur la photo : Leader européen du popcorn, le Gersois Nataïs produit entre 15 et 25.000 tonnes de popcorn micro-ondable par an et réalise 90 % de son chiffre d’affaires à l’export. Crédit : Rémy Gabalda - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Agroalimentaire-Le-geant-Intersnack-entre-au-capital-de-Natais,29945